Visite du Premier ministre à Abu Dhabi : PLUSIEURS ACCORDS PORTANT SUR DES DOMAINES D’INTÉRÊT COMMUN

Ces différents documents ont été signés lors d’une audience accordée au Premier ministre par le prince héritier d’Abu Dhabi, Son Altesse Sheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan. Ils concernent les domaines de la culture, de la douane, de l’économie et de la défense

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Son Altesse Sheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan s’engage à soutenir notre pays dans plusieurs domaines. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec son hôte Dr Boubou Cissé, Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances du Mali qui a entamé depuis dimanche dernier une visitre de travail aux Emirat arabes unis.
Cette audience, qui s’est déroulée lundi en fin d’après-midi, a été marquée par la signature de trois protocoles d’accord portant sur des domaines d’intérêt mutuel : la culture, la douane, l’économie et la défense. A ceux-ci s’ajoute un projet important d’un montant de 14,2 milliards de Fcfa signé avec le Fonds souverain émirati pour le soutien au développement de l’entrepreneuriat au Mali, et en particulier l’entrepreneuriat féminin (le Fonds Khalifa).
Le chef du gouvernement a expliqué que le choix des Emirats arabes unis pour sa première sortie n’est pas fortuit. Car, a-t-il précisé, c’est un pays qui a toujours montré son attachement au Mali et aux valeurs que «nous défendons».
«C’est un pays qui nous a accompagnés dans les crises multiformes auxquelles nous sommes confrontés », a souligné Dr Boubou Cissé, ajoutant que cette visite se situe dans la dynamique du renforcement des relations entre les deux pays. C’est également la suite voire la consolidation de ce que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a initié l’année dernière. Par ailleurs, le Premier ministre s’est réjoui des rencontres politiques de haut niveau qu’il a eues au cours de cette visite très prometteuse pour notre pays. «Nous sommes donc venus consolider ces différentes initiatives que nous avons eues avec les Emirats arabes unis», a-t-il expliqué.
Parlant des accords, le chef du gouvernement a souligné que celui portant sur le développement de l’entrepreneuriat est très important. Selon lui, la problématique de nos entreprises est que lors qu’elles naissent, elles ne grandissent pas. «Sur 2000 entreprises qui se créent, 85% disparaissent. Ce sont des entreprises dont l’espérance de vie ne dépasse pas un an. Cet accord vient donc corriger cela en appuyant dès le départ ces entreprises en leur offrant des formations, en développant leurs capacités en matière de gouvernance et de gestion et surtout en leur facilitant l’accès au crédit pour développer leurs activités. Telles sont les activités qui seront menées dans le cadre de ce projet», a détaillé le Premier ministre.
Pour sa part, le prince héritier a assuré notre pays de son soutien et son engagement. Ceci en termes d’appuis au financement de nos infrastructures, d’initiatives d’amélioration des conditions de vie de la population, mais également dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Dans les jours à venir, cet engagement sera concrétisé par un appui bilatéral conséquent.

Envoyée spéciale
Fatoumata NAPHO

Source: L’Essor- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *