Visite d’IBK dans la région de Sikasso : Une mobilisation à la hauteur des efforts du Chef de l’État

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a entamé, hier mercredi 22 novembre 2017, une visite de 72 heures dans la région de Sikasso. Plusieurs activités sont inscrites dans l’agenda du Chef de l’Etat. Il y a entre autres, le lancement des voies 2X2 de la ville de Sikasso, l’inauguration du barrage de Kouoro et celle de la nouvelle station d’adduction d’eau potable de la ville de Sikasso et enfin, le lancement officiel de la campagne de vaccination  de 2017.

ibrahim boubacar keita ibk president chef etat visite sikasso cercle kouoro

Pari gagné pour le Kénédougou. De Sido jusque dans la ville de Sikasso, un accueil populaire a été réservé au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et à sa délégation. A Bougouni, où il est arrivé aux environs de 11 heures 20, IBK a eu droit à tous les honneurs. Il a été reçu dans la famille du coordinateur des Chefs de quartiers de Bougouni par une centaine de notables parmi lesquels on compte des autorités coutumières et administratives, des leaders religieux et des leaders d’opinion.

sortir mineur enfant eleve etudiant ecolier visite president malien ibk ibrahim boubacar keita sikasso campagne

Au nom du coordinateur des chefs de quartiers, Zantigui Diakité a tenu à féliciter le Chef de l’État pour sa visite. « Monsieur le Président, vous pouvez compter sur Bougouni », a-t-il déclaré. Après avoir rappelé que la population de Bougouni continue de réclamer son statut de région administrative, Zantigui Diakité a ajouté : « Nous demandons que le cercle de Bougouni soit érigé en région administrative. Pour cela, Monsieur le Président, la population de Bougouni n’a pas besoin de prendre des armes. Nous croyons en vous et nous pensons que  vous allez vous y investir ».

sortir mineur enfant eleve etudiant ecolier presidentiel ibk ibrahim boubacar keita sikasso

Le porte-parole du coordinateur des Chefs de quartiers a également attiré l’attention du Président de la  République sur l’insécurité dans la localité. « Sur la route de Manakoro, il y a eu cette année au moins 5 braquages qui ont occasionné des morts. Monsieur le Président, prenez soin de Bougouni et surtout de la CMDT qui est une partie vitale de la région », a-t-il conclu.

Avant de quitter Bougouni, Ibrahim Boubacar Keïta a remis 5 millions de nos francs à la population. Les notables de la ville, les leaders religieux, les femmes, les jeunes et les griots, ont chacun obtenu un million de francs. Une séance de bénédictions a mis fin à la visite.

Des promesses tenues

De passage, le Président de République a fait  une escale à Zantièbougou où il a remis 30 véhicules tricycles de transport des malades à trois villages de la commune de Zantièbougou, cercle de Bougouni  et 27 autres villages du cercle de Kolondiéba ont reçu chacun un tricycle.  Ces dons sont la suite d’un engagement pris par IBK le 13 novembre 2016 lors d’une visite à Kolontièba.

C’est à 12 heures 10 minutes que le Président de la République est arrivé à Koumantou sous les acclamations d’une foule déterminée à le soutenir dans ses actions de développement. Le balafon et les autres instruments musicaux traditionnels étaient également au rendez-vous. Ici, IBK a remis officiellement des kits solaires et agricoles à la population.

Dans son mot de bienvenue, le Maire de Koumantou a salué le Président IBK pour l’initiative du programme présidentiel d’urgence sociale qui a permis de transférer de l’eau et de l’énergie respectivement à la société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) et de l’énergie du Mali-SA. « Nous payons l’eau à 500 F CFA le mètre cube contre 125 FCFA en milieu urbain et le kilowatt de l’électricité à 250 FCFA contre 101 FCFA en milieu urbain. Contrairement à ce que nous pouvions imaginer, au lieu que l’eau et l’électricité soient des facteurs de développement pouvant réduire la pauvreté dans nos rangs, elles ont plutôt contribué à l’aggraver », a-t-il dit.

Le Mali est au travail

Le maire de Koumantou a également exprimé au Chef de l’État le besoin de centre de santé de référence pour la commune de Koumantou qui compte 37 villages avec une population de 66.530 habitants. « L’une de nos préoccupations majeures demeure la création d’un centre de santé de référence à Koumantou. La couverture sanitaire est assurée par cinq (5) centres de santé communautaire », a-t-il précisé. Selon le maire, la création d’un centre de santé de référence à Koumantou permettra de réduire la mortalité en général et celle des  femmes et des enfants en particulier.

Quant à Bakary Togola, président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), il a laissé entendre : « Nous ne sommes pas là pour des raisons politiques, mais pour soutenir les actions de développement posées par IBK. Assurez-vous, Monsieur le Président, les paysans et les éleveurs sont avec vous ».

A la CMDT de Koumantou, IBK a pu constater la capacité de production de l’usine d’égrenage qui s’élève à 54.000 tonnes en 150 jours et avec 250 emplois directs.

Au sortir de l’usine, le Président de la République a précisé que le Mali est au travail. « Le Mali sait également ce qui est considéré de façon fantastique pour son développement. Cela vaut tous les discours », a-t-il déclaré.

Le défi de la mobilisation relevé

A 15 heures 35 minutes, IBK a fait son entrée dans la capitale du Kénédougou. Une longue file d’attente et un embouteillage remarquable sévissaient à l’entrée de Sikasso jusqu’au centre-ville. Il était impossible de circuler. Certains véhicules du cortège présidentiel ont mis plus de 30 minutes pour se frayer un chemin. Des motocyclistes, des tracteurs et tricycles, tous étaient au rendez-vous de l’accueil du Président. Pour cette première étape, IBK n’a occulté aucun village, qu’il soit petit ou grand. Ainsi, dans chaque village où il a fait escale, le Chef de l’État a été salué pour les actions qu’il mène en faveur du développement du Mali, particulièrement dans  la région de Sikasso.

Au moment où nous mettions sous presse, le locataire de Koulouba présidait le lancement officiel des travaux d’aménagement en 2X2 voies de la travée de la capitale du Kénédougou.

Ousmane Ballo, Envoyé Spécial à Sikasso

Par Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *