Visite des structures rattachées au MPFEF : Mme Bouaré Bintou Founè Samaké rassure de l’accompagnement de son département

Dans l’accomplissement des missions à elle confiées en tant que ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bouaré Bintou Founè Samaké a tenu à rencontrer le personnel des structures et services rattachés à son département. Cette prise de contact, entreprise les 22 et 23 de ce mois, a permis d’écouter et de partager sa vision des choses avec les travailleurs du Centre Aoua Keita, du Centre national de documentation et d’information pour la femme et l’enfant (CNDIFE), du Fonds à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (FAFE), de la Direction régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille du district de Bamako (DRPFEF), de la Cellule d’appui à la décentralisation et à la déconcentration (CADD), du SP-PNG/UTG 1325 et  de la Maison de la femme, de l’enfant et de la famille (plateforme régionale des femmes du G5- Sahel).

 

Pour chacune de ces structures visitées, c’est le même protocole qui a été respecté. Après l’accueil, Mme le ministre et sa délégation ont été invitées à visiter les bureaux de ces différentes structures.

Après, on se retrouve dans les salles de réunions aménagées à cet effet.  Ainsi, Mme le ministre dans sa prise de parole, dira qu’elle est venue s’imprégner des conditions dans lesquelles travaille le personnel de ces structures. Et en même temps, les rassurer de son accompagnement.

Pour l’actuel locataire du ministère en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, c’est en équipe qu’on gagne un match de football. Aussi elle a invité l’ensemble du personnel des structures visitées, à travailler en concert avec le département pour le bien être de la femme et de l’enfant. « Chacun à quelque niveau qu’il soit, est appelé à jouer pleinement sa responsabilité » a-t-elle avancé.

Mme le ministre Bouaré a incité les premiers responsables de ces directions à prendre des initiatives pour venir la voir. Ce qui devrait les pousser à faire des propositions pour la bonne marche de leurs structures respectives.

Quant aux difficultés signalées par chacune de ses structures, celle qui a désormais en charge de porter haut la voix des femmes et des enfants, dit avoir pris bonne note. Mais, dans un franc parlé, elle dira qu’elle n’a pas de solutions miracles à ces problèmes. Par contre, elle a promis de transmettre le message aux plus hautes autorités du pays. De même, elle multipliera les contacts avec les partenaires techniques et financiers, pour tenter de les convaincre à financer les projets de la gent féminine dans notre pays.

Persuadée que les solutions à ces problèmes ne dépendent pas de sa seule volonté, Mme Bouaré Bintou Founè Samaké a invité chacune à l’aider à relever les nombreux défis qui entravent aujourd’hui la promotion de la femme et de l’enfant dans notre pays.

Le chef du département de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille est même consciente que cette période de transition ne peut pas tout faire. Mais, elle exhorte l’ensemble du personnel des structures rattachées à son département, à faire en sorte que les jalons pour un nouveau départ pour ce pays, soient posés, pour le bonheur de la femme malienne.

Auparavant, la délégation ministérielle et le personnel des différentes structures visitées, ont eu droit à des projections sous PowerPoint. Lesquelles ont permis aux directeurs de ces services de présenter entre autres : les missions, les attributions, les réalisations, les difficultés et les perspectives de leurs structures respectives.

Diakalia M Dembélé

Source22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *