Vie de la nation : “Continuez à dénoncer les dérives insupportables d’un régime réduit à l’inertie !” dixit Soumaïla Cissé

” Continuez à dénoncer les dérives insupportables d’un régime réduit à l’inertie ! Continuez à interpeller l’opinion publique malienne et internationale ! Soyez des francs tireurs contre l’inaction, contre le non-respect de la parole proférée. Tirez sur nous, opposition, majorité, société civile car vous êtes les garde-fous contre la dérive, la déchéance et la corruption “, a dit le président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé, en s’adressant à la presse.

Au seuil du nouvel an, le président du parti Union pour la République et la Démocratie (URD) et Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a présenté ses vœux à la presse ce lundi 27 janvier 2020 à la Maison de la Presse. Il a profité de cette occasion pour inciter la presse à dénoncer tous les maux qui minent notre pays, le Mali.

A ses dires, aucun pays ne s’est redressé économiquement, n’a amélioré le sort des populations et n’a rétabli la sécurité dans la mauvaise gouvernance et la corruption.

Or, selon le Chef de File de l’opposition, l’affairisme et la corruption, la prévarication et les scandales financiers jalonnent la chronique ordinaire du pouvoir en place.

En conséquence, M. Cissé annonce que l’année 2019 a été la plus meurtrière avec au moins 1.868 personnes qui ont été tuées dont 888 civils contre 1.739 morts en 2018 dont 871 civils. Depuis 2012, ajoute-t-il, ce sont au moins 7.104 personnes dont au moins 2514 civils qui ont trouvé la mort dans des attaques ou des attentats.

Aussi, à cause de l’insécurité et du banditisme, il a souligné que la ménagère n’a plus de panier tellement il est troué, les opérateurs économiques courent désespérément pour être payés, la dette intérieure enfle chaque jour un peu plus, les entreprises ferment boutique petit à petit, le tout sous le regard médusé d’un régime incompétent qui visiblement n’a aucune solution pour redresser le Mali.

Concernant les élections législatives du 29 mars prochain, Soumaïla Cissé a dit : “le FSD ira aux élections mais les conditions ne sont pas bonnes “. Ainsi, en plus de l’insécurité, il a affirmé que le fichier électoral contient plus de 500.000 doublons. Alors, si les élections se tiennent dans ces conditions, martèle-t-il, on risque d’avoir plus de députés qui seront nommés par le ministère de l’Administration Territoriale.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *