Un coup dur pour l’ADEMA-PASJ à Gao : Les militants et cadres de 34 fractions de la sous préfecture de Djebok virent au Rpm

De sources concordantes, l’Adema Pasj ne se porte pas mieux dans la sous préfecture du cercle de Djebok (région de Gao). Depuis le 05 janvier 2015, des militants et responsables du parti Adema ont démissionné au profit du parti du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. Les démissionnaires ont adressé leur demande d’adhésion au Rpm le 07 janvier 2015, soit 24 heures seulement après avoir quitté l’Adema Pasj. Ce départ massif de cadres et militants Adema pour une autre formation politique constitue sans nul doute un coup dur pour le parti qui a dirigé le Mali pendant une décennie avec Alpha Oumar Konaré.

 parti politique adema pasj conference reunion

Aujourd’hui, l’Adéma connaît une traversée de désert à cause du manque de ressources qui fait qu’il n’est pas parvenu à organiser ses assises nationales. C’est ainsi que les responsables du parti ont sollicité le soutien du Président IBK pour sauver cette formation de la mauvaise passe. C’est en ce même moment que des cadres et militants ont pris leurs bagages pour des horizons plus promoteurs.

L’adhésion des démissionnaires de la sous préfecture de Djebok, dans le  cercle de Gao, marque un signal fort pour interpeller le sommet sur la réalité du parti sur le terrain. Djebok est une sous préfecture située dans le  cercle de Gao. Il fait partie de la commune rurale d’Anchawad.

Cette démission des responsables du parti arrive à un moment aussi où le parti Adema-Pasj fait son entrée dans le Gouvernement avec M. Dramane Dembélé, candidat malheureux dudit parti aux élections présidentielles de 2013. C’est pour dire que l’Adema Pasj, au-delà de tout ce que l’on imagine, connait des difficultés pour que l’on soit amené à se poser des questions sur son avenir sur l’échiquier politique national.

Laya DIARRA

Source:  Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.