UDD : Le triomphe de Tiéman Hubert à Diéma

La ligne de conduite et les valeurs sociales et humaines incarnées par le président de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), Tiéman Hubert Coulibaly, ci-devant ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, devraient être des viatiques pour faire du parti de la Colombe la première force politique dans le cercle de Diéma, plus précisément dans la Commune de Béma où huit conseillers communaux du RPM ont fait défection en sa faveur.

Parti lundi 1er octobre 2018 pour une conférence de la section Union pour la démocratie et le développement (UDD) dans la Commune de Béma, cercle de Diéma, l’ex-ministre des Affaires étrangères, Tiéman Hubert Coulibaly, est revenu à Bamako avec le sentiment d’un renouveau.

Plus rien ne sera comme avant dans le paysage politique de la localité avec l’adhésion de ces nouveaux militants à l’UDD. Huit conseillers communaux de la Commune de Bema, démissionnaires du Rassemblement pour le Mali (RPM), adhèrent au parti UDD dont ils épousent désormais la vision.

Cette adhésion officielle de nouveaux responsables, “reconnus comme des poids lourds politiques” dans toute la zone, viendra grossir les rangs d’un parti qui ne cesse se renforcer à l’intérieur et à l’extérieur du Mali.

Ce bonus politique devra compter pour assurer une majorité confortable au président IBK à l’Assemblée nationale. Les nouveaux venus disent avoir été convaincus par la ligne du parti et surtout par les valeurs du président Tiéman Hubert Coulibaly. Par-dessus tout, ils se disent décidés à faire de l’UDD la première force politique dans la zone de Diéma et lui ont promis la victoire aux prochaines législatives.

La conférence de section qui avait motivé le déplacement du président du parti dans le village de Béma concernait la section de Diéma. Elle a planché sur des questions relatives à la vie du parti, au renouvellement de la section ; il a surtout été question des prochaines élections législatives.

A l’issue des travaux, avec la participation des représentants des quinze communes, une nouvelle équipe dirigeante a pris les rênes de la  section sous la conduite du président Sékou Wagué. Dramane Coulibaly est secrétaire général, tandis que le poste de commissaire aux conflits est confié à Tiéman Hubert Coulibaly, le président sortant. Bâ Kamissoko et Dramane Coulibaly sont les candidats désignés pour les législatives de novembre prochain. Pour mieux se positionner, la section est en négociation pour “une alliance gagnante”, selon les responsables du parti.

Dans le cercle de Diéma, la priorité de l’UDD est de renforcer l’estime de la population qui a réservé un accueil chaleureux à la délégation du conseil exécutif du parti.

A Béma, Tiéman Coulibaly est sur un terrain conquis. Lui qui est le président sortant de la section, ne pouvait être que confiant en mettant sa base en ordre de bataille pour les futures consultations électorales.

D’autant que Diéma a été bien réceptif à ses consignes lors de la dernière élection présidentielle. On se rappelle d’ailleurs qu’il a dû faire une descente sur le terrain pour recadrer les choses au bon moment, avec le résultat connu. Tiéman s’est réjoui de la mobilisation des militants et responsables de la section de Diéma contribuant fortement à la victoire du candidat IBK. Et il les en a chaleureusement remerciés.

Pour sûr, le patron de l’UDD rebat les cartes de la vie politique locale, avec cette mission de reconnaissance à ses militants doublée d’une adhésion en masse et en qualité.

En attendant de connaître les forces politiques qui s’affirmeront, les militants UDD sont en confiance et ne manquent pas d’éloges sur les qualités de leur président, celui qu’ils considèrent comme un protecteur “engagé aux côtés des candidats du parti” pour les prochaines élections législatives.

“Quand Tiéman, le fils de Moussa Balla Coulibaly, arrive à Diéma, c’est toujours la chaleur humaine, la joie, l’entente et la fraternité visibles. En somme, Diéma et ses populations aiment le président du parti de la Colombe, c’est un fait lié à l’histoire et à la géographie”, souligne un militant.                 

  Correspondance particulière

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *