triomphale du candidat URD à la présidentielle 2018 : « Boua Ka bla, Soumaïla Ka ta »

C’est dans un stade du 26 mars plein comme un œuf que le chef de file de l’opposition au Mali, Soumaila Cissé, a été investi ce samedi 12 mai 2018 par son parti l’Union pour la République et la Démocratie (l’URD) et la plateforme « Ensemble, restaurons l’espoir », rassemblant une trentaine de partis politiques et plus de 200 associations, candidat à l’élection présidentielle prévue le 29 juillet 2018. Cette cérémonie a enregistré les présences très remarquées du chef de l’opposition en Guinée, Cellou Dalein Diallo, et celui du Burkina Faso, Zéphirin Diabré, des partis politiques amis, du célèbre chroniqueur Ras Bath pour ne citer que ceux-ci.

« C’est le début du changement, sachez que la victoire, elle est certaine, personne ne peut en douter parce que votre présence, votre spontanéité, votre engagement suffisent pour montrer que nous sommes sur la bonne voie », a déclaré d’entrée de jeu le président de l’URD.

La crise politique, la paix, la bonne gouvernance ont été au centre de son discours et il a livré ainsi quelques secrets qui pourront résoudre ses maux. « Président, en votre nom, au nom de tout notre peuple, déclare le candidat, j’engagerai immédiatement un processus politique pour résoudre la crise au Centre. Ce processus sera fondé sur un dialogue intra et intercommunautaire afin que les populations de ces régions conviennent des conditions de leur cohabitation et de leur accès, dans la paix et la concorde, aux ressources naturelles de leurs contrées. », a indiqué M. Cissé. Avant d’ajouter : « En cinq ans, nous allons rétablir la sécurité, pacifier le pays, du Nord au Centre, et instaurer un véritable dialogue entre les différentes communautés pour qu’elles puissent de nouveau vivre en harmonie. »

L’ex président de l’UEMOA a promis, une fois à la magistrature suprême du Mali, d’engager une lutte implacable contre la corruption et le terrorisme, d’instaurer la sécurité nationale, d’innover des outils de renseignements, de renforcer l’effectif de l’armée et la gendarmerie, de résoudre la problématique de l’emploi entre autres. « Nous remettrons l’État à l’écoute des citoyens, dialoguerons avec les organisations coutumières et religieuses, garantirons la liberté de la presse, respecterons les droits de l’Homme et inclurons nos compatriotes de l’extérieur dans toutes nos initiatives. Notre diplomatie, au service des intérêts de la Nation, assurera respect et dignité à nos Compatriotes de la Diaspora. », a laissé entendre le président Cissé. Et le candidat de l’Urd de poursuivre : « Tous ensemble, nous avons la force de refonder la Nation sur des valeurs solides : un État de droit garanti, une unité territoriale retrouvée, une lutte résolue contre la pauvreté et une exigence de solidarité entre tous les Maliens, a formulé Soumaïla Cissé. Je serai le Président de la refondation de l’État, de l’unité, de la réconciliation et de la concorde nationales. Je serai le Président de la transparence, de la loyauté, de la dignité et de la rigueur morale. »

Le candidat du parti de la poignée de main n’a pas manqué de mettre en garde contre la fraude lors de la présidentielle de juillet prochain comme ce fut le cas en 2013. « Pas de tricherie, pas de fraude comme en 2013 ! Nous n’accepterons plus cela», a conclu l’honorable Cissé.

Cheickna Coulibaly

INVESTITURE DE SOUMAILA CISSE :

Ils ont dit…

CELLOU DALEIN DIALLO, CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION EN GUINEE : « Soumaïla Cissé est un espoir pour les Maliens… »

« Ma présence à cette investiture se justifie à deux niveaux. D’abord je suis un ami de longue date à Soumaïla Cissé, mais j’ai été également envoyé par le Réseau Libéral Africain, dont Soumaila est d’ailleurs membre, pour assister à l’investiture. Je connais très bien Soumaïla. C’est un homme valeureux, un cadre valable qui saura apporter le bonheur aux Maliens. Il est aujourd’hui celui qui peut restaurer l’espoir des Maliens. Car c’est un l’homme dont la crédibilité n’est entaché d’aucun doute. En plus de ses nombreuses qualités, je ne savais pas qu’il était aussi populaire. La présence de cette marée humaine le prouve suffisamment. Soumaïla a toutes les chances de remporter haut la main les présidentielles… »

ZEPHIRIN DIABRE CHEF DE L’OPPOSITION AU BURKINA FASO : « Soumaïla Cissé est un leader compétent et charismatique… »

« Je suis venu assister à l’investiture d’un membre très influent du Réseau Libéral Africain dont je suis le vice-président. Soumaila Cissé est un homme patient, visionnaire, clairvoyant, gestionnaire irréprochable, leader compétent et charismatique. Je pense honnêtement qu’une fois élu président de la République, il saura rassembler les maliens et recoudre le tissu social. Soumaila Cissé est une chance pour le Mali. Et je crois que la majorité des Maliens commence à comprendre cette évidence d’où leur présence massive à cette investiture…. »

Le célèbre activiste très Courtisé Ras Bath, porte-parole du CDR: «Boua dèsera, Boua ka bla »

«Le CDR est venu pour écouter et examiner le projet de société du candidat Soumaila Cissé. Le président de la République est le mandataire du peuple. Il a un contrat avec son peuple qui n’est autre que de travailler pour le bonheur du peule ce qui n’est pas le cas du régime actuel avec Boua IBK. Boua a échoué à nous sécuriser, il a échoué à nous donner de la perspective. Il a échoué à préserver nos libertés. Boua dèsera, Boua ka bla. Nous appelons à la tenue d’une élection présidentielle crédible et transparente. Le peuple n’acceptera pas des élections truquées….. »

Rassemblés par A.Touré

Source: Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *