Tribune : De la trahison?

Par adoption avec 111 voix pour ; les élus de la majorité, à la solde du prince, viennent de franchir le Rubicon et ce pour cause :

keita aminata maiga premiere dame malienne campagne presidentielle election revision constitutionnelle referendum

La loi fondamentale, manifestation de la volonté populaire, vient d’être agressée, transgressée et malmenée  par ceux-là qui ont, pourtant, la charge de la protéger.

Point surprenant, pour qui sait la volonté effrénée de l’initiateur qui se résume à la jouissance du pouvoir pour mieux se mouvoir…

Pour arriver à cette fin, peu importe, l’essentiel est que le goût et les vœux du prince du jour soient satisfaits même si cela passe par des justificatifs les plus incongrus.

Estimant trouver la parade, il est évoqué que cette révision serait exigée par les accords dits d’Alger.

Pourtant, je crois avoir appris avec un étudiant en droit que la constitution constitue la norme suprême à laquelle doivent se conformer toutes les autres sources du droit.

Dès lors, comment comprendre qu’une révision ait pour seule justification la mise en œuvre d’un accord devenu lui-même obsolète ?

Le mal, voudrais je dire le drame, est que des  élus de la nation censés représenter le peuple aient donné leur onction à cette mascarade par un vote banal sans jamais en mesurer ses conséquences.

Malheureusement, comme de par le passé, le peuple considéré comme une marionnette sera mis en spectacle lors d’une scène théâtrale qui se tiendra le 09 juillet pour jouer la mélodie d’une comédie déplaisante.

Que nul ne se trompe car l’objectif déguisé  de cette modification est de changer le  statut du prince en celui du monarque et tant pis pour le peuple !

Me Abdoulaye SIDIBE 

 Avocat à la Cour            

Par L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *