Transition : Soutien ferme du parlement de la Cedeao

Le président du Parlement de la Cedeao, Sidie Mohamed Tunis, accompagné d’une délégation, est venu s’enquérir de l’évolution de la situation dans notre pays surtout pour réaffirmer le soutien de l’organe législatif de la Communauté au CNT et au pouvoir exécutif du Mali

 

Notre pays se porte de plus en plus mieux dans ses relations internationales surtout dans la sous-région. En témoigne l’intérêt que lui accorde le Parlement de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) à travers la visite de soutien de son président aux autorités de la Transition. En effet, Sidie Mohamed Tunis a été reçu hier à la Villa des hôtes à la Base B par le président de la Transition, Bah N’Daw. Il était venu échanger avec le chef de l’État sur la situation politique et les moments difficiles que traverse le pays.
À l’issue de l’audience, Sidie Mohamed Tunis a confié à la presse que leur mission, en tant que Parlement de la Cedeao, est de travailler avec les autorités de la Transition pour voir la fin de toutes ces souffrances et de tous ces moments difficiles que vit le peuple du Mali.

Il s’agit aussi pour le Parlement de l’organisation communautaire de s’assurer de l’établissement du dialogue entre tous les fils du pays. Notamment, a précisé Sidie Mohamed Tunis, le dialogue qui ne prend pas en compte les intérêts individuels de certains acteurs de la classe politique. Le président du Parlement de la Cedeao a également mentionné que leur mission consiste à réaffirmer le soutien de l’organe législatif de la Communauté au Conseil national de Transition (CNT) et à l’Exécutif qui est représenté par le président Bah N’Daw. «Nous pensons pouvoir vraiment faire tout notre possible pour que cet appui soit inclusif au niveau du Mali. Et pour que nous aussi, en tant que Parlement de la Cedeao, puissions avoir en retour toutes les informations, toute la situation sur l’évolution politique au Mali pendant cette période de transition», a-t-il espéré.

Pour Sidie Mohamed Tunis, son organisation ainsi que les acteurs politiques et de la société civile de notre pays doivent travailler ensemble pour le bonheur du peuple malien tout en laissant de côté les intérêts particuliers. «Nous devons tout faire pour que l’intérêt général du peuple soit pris en compte et que les intérêts particuliers ne puissent pas mettre en danger l’évolution de la Transition», a-t-il préconisé. Par ailleurs, selon l’hôte du jour, le président de la Transition, un officier supérieur de l’armée à la retraite, est très patriote. Selon lui, le président Bah N’Daw fait tout pour le bonheur du peuple du Mali qui doit passer nécessairement par la paix et le développement au bénéfice des populations. Il s’est dit très heureux de pouvoir le rencontrer, de connaitre son attitude et son engagement pour la paix et le développement au Mali. Signalons que l’hôte de marque a été reçu à la Primature juste après par le chef du gouvernement Moctar Ouane.

Oumar Diakité
Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.