TRANSITION : Le PSDA s’emmêle

Au sujet de la concertation nationale sur la transition, le Parti social-démocrate africain (PSDA) a donné son point de vue. Le président du PSDA, Ismaël Sacko a salué le bon déroulement des concertations nationales aux fins de la préparation de la transition au Mali.

 

M. Sacko regrette regrette la non inclusion de certains acteurs, notamment les partis politiques et autres syndicats n’ayant pas été invités pour la rencontre, ainsi que l’absence de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Malgré certaines faiblesses dans la démarche, le PSDA adhère aux conclusions issues de ces assises, ainsi qu’aux documents clés adoptés.

Il invite l’ensemble des forces vives de la nation à un sursaut national pour soutenir cette transition afin de sortir notre pays de la situation difficile qu’il connait depuis des années. Le PSDA remercie la Cédéao pour son accompagnement pour la mise en place de la transition et le retour à la normalité constitutionnelle. Il demande aussi à la Cédéao de s’inscrire dans la dynamique du peuple malien et l’invite à soutenir la charte de la transition et à accompagner la feuille de route issues des concertations nationales pour une transition politique réussie au Mali. Le PSDA sollicite de la conférence des chefs d’Etat de la Cédéao la levée de l’embargo qui fragilise notre économie et ne fait qu’alourdir la tribu déjà payé par le peuple malien du fait de la situation sécuritaire délétère du pays.

E S

EchosMedias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *