Transhumance politique : Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara rejoint le parti au pouvoir

L’homme a décidé de regagner les berges du pouvoir avec armes et bagages. Le hic c’est qu’il ne vient pas seul, il a sérieusement délesté l’Adéma de beaucoup d’élus à Goudam.

oumarou ag ibrahim candidat elections legislatives 2013

Décidément, la transhumance politique a encore de beaux jours devant elle ; surtout lorsqu’elle est suscitée par un membre du gouvernement, qui ne s’en cache, du reste, pas. C’est ainsi que le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, a déclaré avoir entrepris des responsables locaux de l’ADEMA du cercle de Goundam et ses environs pour qu’ils adhèrent au RPM. Que tous ceux qu’il a démarchés lui ont affirmé être prêts à le suivre s’ils ont le feu vert du président du HCC, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara. Ce qui l’a poussé « à aller à l’assaut de cette forteresse « , c’est-à-dire le désormais ex-vice-président de l’ADEMA-PASJ.

C’est ainsi que celui qui a dirigé le HCC depuis 2002 sous les couleurs du parti de l’abeille a décidé de virer, avec toutes les sous-sections du cercle de Goundam, au sein du parti du tisserand.

Dans son intervention, Oumarou Ag Mohamed a rappelé que c’est à l’unanimité que les 15 sous-sections du cercle de Goundam ont décidé, le 19 novembre 2014, en conférence de section dûment convoquée, de  » lier leur sort à celle du RPM par cette adhésion massive « . Avant d’ajouter que lui et ceux qui l’accompagnent dans ce nouveau parcours politique sont loin de se considérer comme étrangers ou militants de dernière heure dans le RPM, dont le sigle est évocateur car mettant l’accent sur un  « Rassemblement pour le Mali ». Il a, en outre, souligné qu’ils ne sont pas des trouble-fêtes sortis des entrailles de l’ADEMA pour des raisons de contingences ou de rivalités politiques. Qu’ils assument leur choix d’adhérer au RPM avec fierté.

Le président du HCC a indiqué que certains de ses proches collaborateurs comme le 1er vice-président de l’institution, Mamadou Satigui Diakité de la section ADEMA de Yanfolila et Issa Sidibé, le chargé de la communication du HCC et membre de la section ADEMA de Mopti, rejoignent le RPM avec lui.

Dans son discours, le président par intérim du RPM, Dr Boulkassoum Haïdara, dira que ces nouvelles adhésions marquent « le sceau de la fidélité, de la loyauté et surtout de l’engagement d’un homme, des hommes, des femmes et de leurs communautés aux idéaux qu’incarne le président Ibrahim Boubacar Kéita « . Il a ajouté que c’est  » grâce à la bienveillante entremise du ministre Mahamane Baby de l’Emploi et de la formation professionnelle, membre du BPN/RPM et, par ricochet, d’autres figures emblématiques du septentrion malien grâce à l’intervention active du ministre Zahabi de la Réconciliation nationale… « .

Le président intérimaire du RPM, non moins président de la Convention des partis politiques de la majorité présidentielle (CMP) a précisé que l’adhésion de ces icônes incontournables du nord du pays a engendré un grand mouvement de ralliement au parti du tisserand.

« Elle vient également à point nommé en cette phase décisive des pourparlers d’Alger où ils doivent mettre dans la balance leur notoriété, leur compétence et leur charisme pour mobiliser les forces vives du Nord en vue de défendre un Mali un et indivisible, laïc, apaisé et sécurisé où il fait bon vivre « , a-t-il ajouté. Avant de souligné les qualités du leader des nouveaux adhérents, qui, à le croire, est un homme d’honneur, d’engagement, un rassembleur.

Signalons que plusieurs élus et responsables locaux de l’ADEMA de Goundam, Niafunké, Diré, Gourma Rharous et même de Bourem, dans la région de Gao ont pris la parole pour expliquer le choix porté sur le parti présidentiel. On peut citer le maire de Soumpi(cercle de Niafunké, Mohamed Ag Ahmed Dofana, Boubacar Konaté de Niafunké, Nock de Diré, le Conseiller national Azaz Ag Lou Dag Dag (Bourem), etc.

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.