Transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux Collectivités territoriales : DES OBJECTIFS À ATTEINDRE D’ICI LA FIN DE L’ANNÉE

L’amélioration de la qualité du service public passe par le renforcement des capacités des Collectivités territoriales. Imprégnée de cette réalité, la Commission interministérielle des transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux Collectivités territoriales a tenu, hier à la Primature, sa première réunion afin d’examiner le rapport sur l’état de mise en œuvre des transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux Collectivités territoriales.

Ce rapport a été réalisé à partir de ceux produits par les différents départements ministériels, à la date du 31 décembre 2017 et du plan d’action d’amélioration de la gestion des finances publiques locales 2018-2020, élaboré à l’issue des travaux d’un groupe de réflexion créé à cet effet.
La réunion était présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf. C’était en présence du ministre des Collectivités territoriales, Alassane Ag Hamed Moussa, du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra et du ministre du Travail et de la Fonction publique, Mme Diarra Raky Talla.
Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a soutenu que la mise en œuvre de la stratégie de transfert des ressources a permis d’atteindre des résultats non négligeables.
Il a cité l’adoption de 18 décrets fixant les détails des compétences transférées de l’Etat aux collectivités territoriales, l’adoption du plan d’action gouvernemental de transferts de compétences et de ressources de l’Etat, la mise en place de stratégies et de mécanismes de transferts des ressources budgétaires de l’Etat aux collectivités.
Ces résultats, a indiqué Mohamed Ag Erlaf, concourent fortement à l’accélération des transferts des compétences et ressources. A cet effet, ils devraient contribuer à l’atteinte des objectifs de transferts de 30% conformément aux dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et celles de la loi déterminant les conditions de la libre administration des Collectivités territoriales.
A en croire le ministre Ag Erlaf, malgré ces acquis, de nombreux défis jalonnent le processus des transferts des compétences et ressources, à savoir, notamment, l’amélioration de la gestion des ressources financières, humaines et matérielles au niveau des 18 départements disposant des décrets, le renforcement des capacités des différentes structures impliquées dans la mise en œuvre des transferts de compétences et de ressources, afin de leur permettre de bien jouer leurs rôles.
Selon Mohamed Ag Erlaf, la réussite du renforcement de la décentralisation par la régionalisation repose sur la capacité des collectivités territoriales à jouer pleinement leurs rôles en termes de planification et de maitrise de leur développement.
C’est pourquoi, a-t-il ajouté, l’objectif visé à travers le plan d’action gouvernemental de transfert de compétences et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales est de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie et des mécanismes de transfert de 30% des ressources budgétaires aux collectivités territoriales en 2018.
La réalisation de cet objectif nécessite l’implication des départements ministériels et particulièrement des Cellules d’appui à la décentralisation (CADD).
En outre, Mohamed Ag Erlaf a invité les responsables de la mise en œuvre et du suivi du plan de transferts de compétences et de ressources, à diligenter l’exécution des mesures concourant à l’atteinte de l’objectif de transférer 30% des ressources budgétaires de l’Etat aux Collectivités territoriales. Parmi ces mesures, il est prévu l’adoption, au mois de mai 2018, du projet de décret déterminant les modalités de transfert des services déconcentrés de l’Etat aux Collectivités territoriales, relevant des domaines de compétences des différents départements ministériels.

Mamadou SY

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *