Tieblé Dramé, ministre des affaires étrangères : «Ceux qui réclament le départ des forces internationales devraient faire attention… »

Sur plateau de France 24, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Tieble Dramé a abordé plusieurs questions nationales et sous régionales. Face à la persistance de demande de certaines personnes du départ des forces étrangères de notre sol, le Ministre Dramé demande de faire attention car selon lui, c’est la demande aussi des groupes terroristes.

« Ceux qui réclament le départ des forces internationales devraient faire attention à ce type de déclaration parce que ce sont des demandes émises par des groupes terroristes. Alors, il faut faire attention à ne pas avoir la même revendication avec ceux qui souhaitent détruire nos pays », lance le ministre Tieblé Dramé qui ajoute que le gouvernement n’est pas dans la dynamique d’ouvrir une voie de dialogue avec des responsables de groupes djihadistes notamment d’Amadou Kouffa et Iyad Ag Agali.

Sur la crise dans les régions du Centre du pays, le chef de la diplomatie malienne a fait savoir que le peuple malien ne connaissait pas des violences entre communautés.

Selon lui, cette situation est l’œuvre de groupes terroristes qui ne veulent que mettre le feu au pays, en opposant les communautés entre elles.

« La principale menace que le Mali connait aujourd’hui est la menace de divers groupes. C’est eux qui veulent mettre le feu au Mali », précise-t-il.

Face à cette situation, le gouvernement a initié, selon lui, une action politique par la création d’un cadre politique de gestion de la crise du centre, par la nomination d’un secrétaire permanent et par la désignation par le président de la République d’un Haut représentant chargé du centre du pays.

Se prononçant sur la dissolution de la milice Dan Na Ambassagou, le ministre Dramé a rappelé les raisons dans lesquelles, les milices ont été créées par populations elles-mêmes contre les actions des groupes terroristes.

Dans la pratique, ces groupes auto-défense ont dépassé leurs missions initiales à travers les attaques contre des populations civiles à Ogossagou et à Sobane Da, faisant de nombreuses victimes.

Pour le ministre Dramé les milices d’auto-défense ne seront pas dissoutes si elles continueront à œuvrer pour la stabilité et la paix dans le Centre du pays.

« Si elles reviennent à leur mission d’auto-défense, si elles reviennent dans une logique de paix comme elles semblent s’y être engagées, depuis la première semaine du mois de juillet, il est évident que c’est une initiative de dynamique de paix qu’il faudra observer. Car certains de ces groupes parlent au nom des communautés qui aspirent à la paix », a-t-il conclu.

Ousmane MORBA 

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *