Tiébilé Dramé bientôt investi par une plate-forme politique

De sources crédibles, le président du parti pour la renaissance nationale (PARENA) sera dans la course à la magistrature suprême, dont le premier tour est annoncé pour le 28 juillet prochain. Il sera soutenu par une plate-forme de partis politiques et des associations dont les noms sont jalousement tus pour le moment.

tiebile drame parena

Tieble Dramé

Plus d’un leader politique finit par se rendre compte que pour aller à la conquête du palais de Koulouba, il faut dépasser le soutien limité de son seul parti. C’est ainsi que le leader du PARENA, Tiébilé Dramé, se prépare à rassembler autour de sa candidature plusieurs partis, associations et mouvements politiques de divers horizons.  » Nous comptons nous faire appuyer par plusieurs formations politiques et des associations bien implantées sur  le territoire national et au sein de la diaspora. Le processus est en bonne voie. C’est tout ce que je peux vous dire… « , nous a confié hier au téléphone Seydou Cissé du mouvement des jeunes du PARENA. Les partis favorables à cette dynamique de rassemblement autour du leader du parti du bélier blanc ont été récemment répertoriés et seraient au nombre de cinq. Malgré notre insistance pour connaître l’identité de ces partis, nos interlocuteurs ont refusé de lâcher le morceau…  » Tant qu’aucune alliance formelle n’est signée, il n’est pas correct de citer ces partis « , nous a-t-on répondu.

Selon diverses sources proches du parti, certaines associations engagées dans ce  » vaste mouvement de soutien à Tiébilé Dramé » sont très enracinées à l’intérieur du pays mais aussi au sein de la diaspora malienne, notamment en France.

Qui est le  » bélier blanc en chef  » ?

Né le 9 juin 1955 à Nioro du Sahel (Mali), Tiébilé Dramé a étudié à l’École normale supérieure de Bamako, puis à l’Université de Paris I où il obtient un DEA en histoire de l’Afrique. C’est pendant ses études que débutent ses activités politiques. Entre 1977 et 1980, il est l’un des dirigeants de l’Union nationale des Élèves et Étudiants du Mali (UNEEM) qui s’oppose au régime de Moussa Traoré qui l’emprisonnera à plusieurs reprises. Il s’exile en Europe où il travaille pour Amnesty International entre 1988 et 1991. Il enquête sur la situation des droits de l’Homme en Afrique de l’Ouest. Militant au Congrès national d’initiative démocratique (CNID), il rentre au Mali après le renversement du régime de Moussa Traoré par le lieutenant Amadou Toumani Touré. Il devient ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de transition entre 1991 et 1992.

En 1995, il devient consultant des Nations Unies pour préparer une opération d’observation des droits de l’Homme au Burundi. La même année, en désaccord avec Me Mountaga Tall, il quitte le CNID avec d’autres militants pour fonder le Parti pour la renaissance nationale (PARENA). Il est élu secrétaire général de cette nouvelle formation politique. En 1996, il devient  ministre des zones arides et semi-arides au sein du gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Il est élu, un an plus tard, député de Nioro du Sahel. En novembre 1999, il devient président du PARENA. En 2001, il est élu président du comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). En juin 2002, candidat à l’élection présidentielle, il arrive en quatrième position avec 4,02 % des voix.

Tiébilé a dirigé le comité d’organisation du 23e sommet Afrique-France tenu à Bamako en décembre 2005. Il a fondé l’hebdomadaire Le Républicain en 1992.Tiébilé Dramé est aussi le gendre de l’ancien président Alpha Oumar Konaré dont il a épousé la fille, Kadiatou Konaré. Tiébilé Dramé a été investi par son parti le 18 février 2007 pour être candidat à l’élection présidentielle de 2007. Son slogan était « Un autre Mali est possible « . Avec 3,04 % des voix, il est arrivé en troisième position derrière le président sortant Amadou Toumani Touré, réélu dès le premier tour et Ibrahim Boubacar Keïta. Il a réalisé son meilleur score dans la région natale de Kayes avec 9,22 % des voix.

Lors du 3 e congrès du Parena tenu le 26 décembre 2009 au Centre international de conférences de Bamako (CICB), Tiébilé Dramé a été réélu à la présidence du parti.

      Bruno D SEGBEDJI

  [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *