Stratégie de Développement Institutionnel : Le NDI forme les députés maliens

Contribuer à soutenir l’ouverture démocratique du Parlement Malien à travers l’élaboration d’un plan stratégique qui sera l’outil de développement institutionnel pour la durée de la législature et les mandats à venir, tel est l’objectif de la retraite Stratégique de Développement Institutionnel initiée par le NDI à l’intention de l’Assemblée Nationale du Mali. Ainsi, du 21 au 24 octobre 2014, les députés maliens seront formés sur diverses thématiques se rapportant à la planification stratégique afin que l’hémicycle puisse faire face aux défis que le Mali traverse.  La cérémonie d’ouverture  de l’atelier a eu lieu, le mardi 21 octobre 2014 à Sélingué. Elle était présidée par le 2e vice-président de l’Assemblée nationale du Mali, Amadou Thiam, en présence du directeur résident du NDI au Mali, le Dr Badié Hima et de la représentante du représentant du PNUD  au Mali, Madame Fatimata Ossade.

bagadadji assemblee nationale deputes session seance

Quel parlement pour le Mali face aux défis que le Mali traverse ? C’est le thème sur lequel les parlementaires maliens vont plancher durant cette retraite de quatre jours à Sélingué. Lors de la cérémonie d’ouverture, le Directeur Résident du NDI au Mali, Dr Badié Hima a expliqué que la retraite visait  à doter l’Assemblée nationale de l’outil de développement institutionnel qui lui permettra de jouer pleinement son rôle dans un tel contexte. Selon lui, l’objectif général de cette retraite de Sélingué est de contribuer à soutenir l’ouverture démocratique du Parlement malien à travers l’élaboration d’un plan stratégique qui sera l’outil de développement institutionnel pour la durée de la législature à venir. A sa suite, la représentante du représentant du PNUD  au Mali, Madame Fatimata Ossade a insisté sur la nécessité d’avoir des institutions professionnelles.  Si une institution veut aller vers le professionnalisme, dira-t-elle, elle n’a d’autre choix que d’organiser et de planifier son développement sur la base d’une vision stratégique et savoir où aller, malheureusement tel n’est pas le cas. «  Je félicite l’assemblée et le NDI  pour cette initiative. Cet exercice devra aboutir sur un plan stratégique afin de rompre avec le pilotage à vue », a-t-elle déclaré. Dans son discours, le 2e vice-président de l’Assemblée nationale, Amadou Thiam a indiqué que cette retraite constitue sans nul doute une opportunité pour les députés d’exprimer leurs préoccupations relatives au travail parlementaire, mais aussi d’acquérir des nouvelles connaissances qui vont certainement les aider à renforcer leur capacité afin de mieux s’atteler à leur fonction de parlementaire. «  Le plan de développement institutionnel qui sera la finalité de la présente retraite permettra à l’assemblée Nationale du Mali  de renforcer son dispositif institutionnel afin de faire face aux défis du moment que sont la réconciliation nationale et les réformes politiques et institutionnelles majeures qui sont en cours dans notre pays », a-t-il dit. Notons que les séances de travail de la retraite seront animées par des personnes ressources de qualité telles que le Pr Raphael Ouattara, ancien Directeur Résident du NDI au Mali et en Guinée, le Dr Chérif Diaby…

Madiassa Kaba Diakité

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.