Soutien aux APM : Liesse populaire pour le ministre Bathily à Douba

Le ministre Me Mohamed Ali Bathily a bénéficié d’un accueil populaire le samedi 13 juin dernier à  Douba et environs notamment Tadiana, Gnagna et Tièlè. C’était à la faveur d’un meeting de soutien des Associations Pour Mali (APM) aux actions du président IBK et du ministre Bathily lui-même.

Le village de Douba, situé à une quinzaine de kilomètres de Sanankoroba a réservé, le samedi 13 juin 2015, un accueil populaire au ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Me Mohamed Ali Bathily dans le cadre d’un meeting de soutien aux actions du Président IBK et du  ministre lui-même.

L’accueil a débuté par des coups de fusil des chasseurs depuis l’entrée du village, accompagné d’une liesse populaire par la population.

Dès son arrivée, la délégation s’est rendue chez les notabilités du village. Un geste salué par les autorités coutumières de Douba.

La  cérémonie a débuté par des animations musicales et des danses de masques. Cela a été suivi par plusieurs interventions dans lesquelles, l’on pouvait sentir les mêmes inquiétudes, indignations et frustrations devant la forte menace des prédateurs fonciers qui continuent à envahir les terres agricoles.

Face à la menace, les populations ont fondé leur espoir sur le président de la République et son gouvernement dont le ministre Bathily pour venir à leur secours contre ces prédateurs fonciers. Car pour elles, ces terres sont leur seul espoir de vivre sur cette terre.

Les intervenants ont unanimement salué les multiples actions de Me Bathily en faveur des pauvres paysans.

Selon le maire Zan Coulibaly, tous les jours,  il fait face à des problèmes fonciers devant la gendarmerie, les tribunaux. Et malgré cela, la situation ne fait qu’empirer. C’est pourquoi, il lui a fallu faire recours au ministre Me Bathily.

Une autre intervention qui a attiré l’attention est celle de Seydou Traoré, un militant des APM qui s’est d’ailleurs beaucoup investi pour la visite du  ministre à Douba. Il a beaucoup insisté sur le caractère bénévole des APM à la différence des partis politiques dans le but de faire des mises en garde contre les opportunistes.

Le ministre Bathily s’est réjoui de la ferveur avec laquelle il a été accueilli. Avant  de rappeler les objectifs de changement par la justice, la rigueur et la lutte contre l’impunité promis par le Président IBK à la veille de son élection.

C’est pourquoi, selon lui, depuis son élection, le président a instruit à ses ministres d’aller au contact des populations pour connaitre leur vécu au lieu de rester dans leurs bureaux.

Il a évoqué le passage du système de parti unique au multipartisme ayant conduit à la création de plusieurs partis qui, au lieu de défendre les intérêts des populations, ne défendent que leurs propres intérêts.  Mieux, il dira que selon un sondage, les partis politiques ne représentent que 30% de la population. Ce qui, selon lui, sous entend que sur les 77% des voix qui ont élu IBK, 47% sont de ceux qui ne sont pas issus de partis contre seulement 30% pour les partis politiques.

Comme dans ses habitudes, Me Bathily a appelé la population à refuser l’arbitraire. Pour lui, les documents officiels ne sauraient être un sésame pour permettre l’accaparement des terres des pauvres paysans. C’est à ce titre qu’il dira que si toutes les conditions d’acquisition du titre foncier sont définies par la loi, tout le monde est tenu de respecter cette loi. A savoir des enquêtes auprès des personnes qui vivent dans l’environnement des terres et le respect de leurs droits sur ces terres tel que recommandé par les lois en vigueur.

Selon lui, si ces mesures ne sont pas respectées, le TF dévient inexistant car la loi ne peut conférer de force à un acte fait en violation de la loi. Et qu’une fois l’administration s’en aperçoit, son annulation est de son plein droit à tout moment.

Enfin, le ministre Bathily a appelé les populations de Douba à l’union sacrée face à ces envahisseurs.

Modibo Dolo

 Source: Tjikan
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.