Soumeylou Boubèye Maiga: ‘‘je suis resté en entente parfaite avec le président IBK’’

Après son départ forcé de la Primature, l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA a été reçu à son siège, le mercredi dernier. Dans une brève allocution de huit minutes, il a réitéré son soutien et celui de son parti au président Ibrahim Boubacar KEITA. Selon lui, le temps passé à la Primature est important, mais aussi les résultats obtenus. Ainsi, il se targue d’avoir réussi à organiser l’élection présidentielle et à faire réélire IBK. Par ailleurs, il n’a pas manqué de prévenir ses détracteurs que son combat pour le respect des principes sera intact. Également, il souhaite que le travail de rassemblement du président IBK tienne compte des résultats des élections.

« Je voudrais vous exprimer ma satisfaction parce que toute cette période, j’ai reçu beaucoup de témoignages, de soutiens, de réconforts et d’appuis. La cérémonie d’aujourd’hui en est une illustration. Je voudrais vraiment vous remercier pour tout cela. Il est arrivé des choses. Donc, ancien Premier ministre est une longue carrière que Premier ministre.

Donc, j’étais en mission. La mission est arrivée à son terme. Le plus important, c’est que nous sommes satisfaits de ce que nous avons tous ensemble pu faire. C’est cela le plus important. Le plus important, ce n’est pas la durée. La période pendant laquelle j’étais à la tête, j’ai pu accomplir ce que le pays attend de moi. Ça, c’est le plus important. Nous avons pu ensemble notamment réussir l’élection présidentielle, réussir à faire réélire notre président. C’était ça le plus important.

Beaucoup de gens ont, jusqu’à présent, ça, à travers leur gorge. Quand vous regardez des gens que nous avons en face de nous. Ce sont les mêmes qu’on a affrontés aux élections. Ils ont été candidats contre nous. Ils ont soutenu d’autres candidats contre nous. Ils n’avaient jamais admis les principes des élections. Ils n’avaient pas admis le résultat des élections. Et, ils ont juré de nous empêcher de gouverner. Ils ont juré d’obliger le président à partager le pouvoir sans tenir compte des résultats des élections. D’autres ont même juré de le faire partir avant la fin de son mandat. Malheureusement, dans notre propre camp, ils ont trouvé des alliés de circonstance.

Notre travail maintenant, c’est ce tout faire pour continuer à renforcer notre soutien au président. Nous avions décidé de soutenir IBK en 2013. En ce moment, il y avait très peu de gens qui le soutenaient. C’était un choix de conviction. C’était un choix de confiance. Ça reste un choix de conviction. Nous allons continuer à le soutenir pour lui permettre d’accomplir la tâche pour laquelle il a été réélu : reconstruire le pays, rassembler les Maliens.

Donc, nous allons être une force de rassemblement. Une force qui reste mobilisée. Une force combattive parce qu’il faut absolument barrer le chemin à ceux qui veulent perturber le processus démocratique. Le président va continuer son travail de rassemblement, mais le rassemblement doit tenir compte des résultats des élections. C’est-à-dire de ce que les citoyens veulent. Mais s’il n’est pas suffisamment soutenu, il peut céder à ceux, qui ne veulent pas ce que les citoyens veulent. Je voudrais inviter tous les militants à se mobiliser, à mobiliser aussi nos alliés, nos sympathisants pour que le pays reste stable dans la démocratie. Je suis venu pour remercier, remercier aussi nos députés. Ils sont restés fidèles. Ils n’ont pas voulu céder. L’ASMA va continuer de se développer.

La prochaine échéance pour nous, c’est bien sûr les réformes institutionnelles et surtout les élections législatives. Nos déstabilisateurs sont allés même chercher des badauds dans la rue pour venir faire la pression. Ils étaient confiants dans la justesse de leur acte. Nous n’allons pas donner l’occasion à des gens qui veulent détruire le pays de le faire.

Dans ce processus, je suis resté en entente parfaite avec le président IBK. Et aujourd’hui, nous sommes en entente parfaite. On peut continuer à le soutenir sans être dans un gouvernement. C’est le plus important. C’est la vie, nous continuons. Nous sommes tournés vers l’avenir. Et, nous allons continuer d’aller de l’avant. Je n’ai jamais de doute dans ma tête.

Notre prochain combat, c’est de tout faire pour nous renforcer avec d’autres forces qui veulent aller dans le même sens. Aussi, nous allons soutenir, le nouveau Premier ministre et le gouvernement qui sera mis en place. Je suis persuadé que le gouvernement aussi fera tout pour aller dans la même direction que nous avons empruntée. Nous allons rester confiants et d’éviter de parier sur l’échec de ce qui va arriver. Nous allons les soutenir pour qu’ils réussissent pour qu’ils continuent le travail que nous avons entamé. Maintenant, je pourrai m’occuper encore plus du parti. Vraiment merci beaucoup».

Transcription libre

de Sikou BAH

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *