Soumana Sako à la sortie de la 6ème promotion de l’IFM de Tominian : «Si nous laissons couler l’école, c’est la nation toute entière qui coule»

Pour la prochaine présidentielle de 2013, le porte-drapeau de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire-Faso Hèrè, Dr Soumana Sako, dispose d’une feuille de route pour le sauvetage de notre école en agonie depuis quelques décennies. A la faveur de la sortie de la 6ème promotion de l’Institut de Formation de Maîtres de Tominian, qui porte désormais son nom, il a levé un coin de voile sur les grandes lignes de ce projet dénommé «Plan Abdoulaye Singaré pour Sauver l’École Malienne (PASSE).

 

La cour de l’Institut de Formation de Maîtres de Tominian, dans la région de Ségou, était bondée de monde, le samedi 15 juin 2013. Le jeu en valait certainement la chandelle puisqu’il s’agissait de la cérémonie de baptême officielle de la 6ème promotion de cet Institut de Formation de Maîtres. Cette promotion de 355 élèves maîtres, porte désormais le nom de «Promotion Soumana Sako»

 

 

Le choix du Dr Soumana Sako pour le parrainage de ces élèves maîtres, qui viennent de terminer 2 ou 4 ans d’études, n’est pas fortuit pour les responsables de la promotion. Il se justifie, d’une part, par le fait que l’homme a été un grand commis de l’État qui a toujours répondu sans hésitation aux différentes sollicitations du peuple et, d’autre part, par l’engagement patriotique de Soumana Sako pour des causes justes. C’est, en tout cas, l’avis du président de la promotion, Benjamin Mounkoro. A la suite du président de la promotion, l’adjoint au Préfet de Tominian, Dédéyou B Maïga, le Directeur des études de l’Institut, Mamadou Sangaré, ont, tour à tour, vanté les mérites de Soumana Sako avant d’inviter les nouveaux élèves maîtres à suivre les traces de cet infatigable combattant de la liberté. En prenant la parole devant les nouveaux élèves maîtres et leurs parents, le Dr Soumana Sako a remercié les élèves maîtres pour le choix porté sur sa modeste personne. Il les a encouragés avant de leur expliquer que le métier d’enseignant n’est pas chose aisée. Aussi, a-t-il souligné l’espoir que le peuple malien fonde en ces nouveaux sortants de l’Institut de Formation de Maîtres de Tominian pour non seulement l’éducation de ses fils mais aussi l’atteinte de l’objectif «scolarisation primaire universelle.» Le candidat déclaré au prochain scrutin présidentiel ne pouvait pas ne pas s’exprimer sur sa vision sur la crise que travers notre système éducatif depuis plusieurs décennies et les remèdes qu’il entend apporter.

 

 

 

Soumana-Sako

Soumana Sacko

 

Il a déclaré au cours de cette cérémonie que pendant la prochaine campagne présidentielle, il proposera au peuple malien les grandes lignes de son projet de société dans le secteur de l’éducation. Ce programme dénommé «Plan Abdoulaye Singaré pour Sauver l’École malienne (PASSE) vise principalement, selon lui, à créer toutes les conditions politiques, techniques, intellectuelles, économiques et financières pour une école remise dans sa fonction républicaine de facteur de mobilité sociale, d’instruction, d’éducation civique, morale et sportive, de formation technique et professionnelle. Bref, une école qui réhabilite la fonction enseignante, restaure la discipline ainsi que l’étique de recherche scientifique. Conscient qu’aucune nation ne sait développer sans une éducation de qualité, Soumana Sako a martelé que «Si nous laissons couler l’école, c’est la nation toute entière qui coule.»

 

Yaya Samaké, envoyé spécial à Tominian 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *