SOUMAILA CISSE LORS DE SON MEETING A KAYES : « Nous n’allons pas accepter la fraude électorale cette fois-ci… »

Lors de son meeting de campagne présidentielle à Kayes, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir », Soumaila Cissé, a non seulement expliqué son programme pour restaurer l’espoir d’un peuple brimé depuis 5 ans, mais s’est aussi prononcé sur la tentative de fraude électorale orchestrée par le gouvernement Soumeylou Boubèye Maiga à travers le Délégué général aux élections, le général Siaka Sangaré. C’était en présence du vice-président de l’Urd, Iba N’diaye ; de Ras Bath…

Les Kayesiens, déçus de la gouvernance actuelle du Mali, réclament le départ du président IBK et affirment leur soutien au chef de file de l’Opposition pour restaurer l’espoir.

A la différence de certains candidats qui sont allés par avion, le candidat Soumaila Cissé a emprunté la voie routière et a fait 10 heures entre Kéniéba et Kayes à cause du mauvais état de la route. A son arrivée, il a été accueilli par une liesse populaire.

Devant des dizaines de milliers de personnes dans le stade Makoro Sissoko, Ibrahima N’diaye, l’un des vice-présidents de l’URD et chef de cabinet du chef de file de l’Opposition, a précisé que son candidat est le meilleur parmi les 24 prétendants. L’ancien ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, au nom de son candidat, a pris l’engagement de résoudre les problèmes dont souffrent les Kayesiens. Parmi ces problèmes, il a cité ceux de la route, du chemin de fer, de l’approvisionnement en eau…

A son tour, le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath n’a pas fait cadeau au régime IBK qu’il qualifie du plus nul que le Mali ait eu. A l’en croire, pendant 5 ans, le président IBK et ses acolytes n’ont fourni aucun résultat satisfaisant. Au contraire, ils ont mis le pays à genoux, affirme-t-il.

Le leader du CDR a aussi expliqué les grands points du programme de son candidat dont le soin gratuit pour certaines maladies ; la promesse de création de 3 500 points d’eau ; la création d’une carte d’indigent…

Aux dires de Ras Bath, Soumaila Cissé a montré sa capacité dans les institutions internationales et pourra bien diriger le Mali. « Après son départ de l’UEMOA, tous les chefs de l’Etat des huit pays ont félicité Soumaila Cissé pour son résultat », a rappelé celui que ses partisans appellent « Guide ». Avant de terminer, Ras Bath a invité les Kayesiens à voter pour le candidat Soumaila Cissé.

« Population de Kayes, je vous le garantis ici aujourd’hui ; vous si portez votre confiance en moi, je trouverai de solutions à vos maux et cela à travers votre accompagnement », promet Soumaila Cissé en réponse aux doléances des Kayesiens. A en croire le chef de file de l’Opposition, les problèmes du chemin de fer, des usines, du chômage, du désenclavement… prendront sans doute fin.

Après la suppression annoncée de la vignette, de la taxe du développement régional local (TDRL), l’Honorable Soumaila Cissé a pris l’engagement devant Dieu et les Kayesiens de supprimer aussi, une fois élu, la taxe sur le bétail.

Le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » s’est, par ailleurs, prononcé sur la fraude électorale que prépare le gouvernement de Soumeylou Boubeye Maiga. A en croire le chef de file de l’Opposition, il y a un potentiel de 1,2 millions d’électeurs fictifs. « Nous avons la preuve de ce que nous disons », a-t-il laissé entendre. Pour Soumaila Cissé, cela est loin d’être une erreur ; c’est bien la stratégie du gouvernement de tricher cette élection en faveur d’IBK. Ce n’est que sur cette fraude que le président sortant compte et que cela est inacceptable. « Le président IBK sait qu’il ne peut pas gagner. C’est sur la fraude qu’il compte. Nous n’allons pas accepter la fraude électorale cette fois-ci », a-t-il mis en garde.

Avant de clore, l’ancien ministre de l’Economie et des finances a invité toutes les parties à jouer leurs rôles pour la tenue d’élections libres, transparentes et apaisées.

Avant l’étape de Kayes, le candidat Soumaila Cissé a tenu des meetings à Kita, Kéniéba et Yélimané où les populations lui ont promis la victoire dès le 1er tour.

Le maire de Kita remet la clé de la victoire à Soumaila Cissé

Des Kitois sont venus de partout dans le cercle pour témoigner leur soutien à Soumaila Cissé. Ils sont, à travers le maire, allés même jusqu’à lui promettre la victoire dès le 1er tour. « Si je donne la victoire à Soumaila Cissé, je la donne parce que je peux la donner », a déclaré le maire de la commune urbaine de Kita, Sory Dabo, avant de rassurer Soumaila Cissé de la victoire le 29 juillet : « M. le président Soumaila Cissé, je vous donne la clé de Kita ».

Il a, par ailleurs, invité le candidat Soumaila Cissé de faire revivre Huicoma partout elle fonctionnait au Mali et de résoudre plusieurs autres problèmes dont celui du chemin de fer, du désenclavement, de l’école dans le Kaarta …

Kéniéba promet de sanctionner IBK tout en accordant 100% de sa voix à Soumaila Cissé

S’il y a un cercle très frustré contre la gouvernance d’IBK et qui veut bien le sanctionner, c’est le cercle de Kéniéba. Le secrétaire général de l’URD a, au nom de tout le cercle, dénoncé le clientélisme, la gabegie, le manque de vision…du président IBK avant de promettre 100% de voix à Soumaila Cissé.

Il a, par ailleurs, expliqué les doléances du cercle pour lesquels le candidat a promis de fournir le maximum d’efforts afin de les satisfaire, une fois élu. Parmi ces doléances, on peut citer : l’eau, l’électricité, la gestion des sociétés minières, l’emploi des jeunes…

Yélimané assure le « takokélén » à Soumaila Cissé 

A Yélimané, le candidat Soumaila Cissé a bénéficié même du soutien des partis de la majorité présidentielle dont l’Adema, à travers l’Honorable Ahamada Soukouna et de l’UM RDA. Les populations de Yélimané affirment être trahies par le président IBK et se sont confiées à Soumaila Cissé, tout en lui garantissant le « takokélen ». Dans son intervention, le député Adema, Ahamada Soukouna, a sollicité à l’Honorable Soumaila Cissé de construire un stade pour les jeunes ; de résoudre le problème du désenclavement ; de mettre fin à la TDRL qui a divisé la population…

A son tour, le candidat Soumaila Cissé leur a fait savoir que l’Etat doit forcément sauver son peuple. Il va beaucoup travailler pour restaurer l’espoir des Maliens. « Il n’y aura plus de problème de TDRL au Mali. Dès mon élection, je supprime la TDRL », a promis Soumaila Cissé.

Envoyé spécial

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *