SOUMAILA CISSE: Déclaration à l’occasion de la journée mondiale des enseignants

Il est heureux et encourageant qu’une journée mondiale soit dédiée aux Enseignants.
Les Enseignants sans qui la construction réussie de l’édifice de la Nation n’est pas envisageable, eu égard à leur rôle irremplaçable dans la formation de la ressource la plus déterminante pour ce faire : la ressource humaine.

Je voudrais saisir cette occasion pour saluer les initiateurs d’une telle journée.
Cette année, la célébration de cette journée survient malheureusement au Mali dans un contexte de sérieuses difficultés qui handicapent fortement le monde enseignant dans l’exercice de sa mission. Au nombre de ces difficultés, peuvent être évoqués :

– l’insécurité dont la gravité a motivé la tenue, du 25 au 26 janvier 2018, du Forum National du même nom dans les espaces scolaires et universitaires ;
– l’insécurité qui affecte le fonctionnement des écoles, notamment au centre et au nord de notre pays. Nombre d’enseignants de ces zones ont ainsi été contraints à l’abandon pur et simple de leur poste pour se protéger des attaques terroristes ;
– le non paiement, à la date d’aujourd’hui, aux établissements secondaires privés abritant des élèves de l’Etat, des frais scolaires et des demi-bourses dus au titre de l’année scolaire écoulée, et qui, de ce fait restent toujours attendus, compromettant du coup le paiement des salaires et autres émoluments de professeurs desdits établissements.

Nonobstant ces difficultés, le monde enseignant reste debout, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, pour honorer du mieux qu’il peut son sacerdoce.

Je voudrais saluer cet engagement de nos frères et sœurs du monde enseignant, et leur dire que notre Parti, l’URD, fidèle à sa vocation, demeure, plus que jamais, mobilisé à leur côté en vue de l’atteinte des objectifs de leur mission.

La célébration de cette journée coïncidant avec la rentrée scolaire dans notre pays, je voudrais saisir cette occasion pour exprimer aux élèves, aux parents d’élèves et à l’administration scolaire, mes vœux ardents pour une année scolaire apaisée, studieuse à souhait, qui comblera les attentes légitimes de tous. Il est impératif et urgent que notre Ecole retrouve ses lettres de noblesse. Cela sera possible quand nos enseignants seront dans les conditions optimales d’exercice de leur mission, afin de garantir à notre pays et à tous ses enfants l’avenir radieux auquel ils ont droit, dans le concert des nations libres et fortes, parce que disposant de ressources humaines aptes à promouvoir son développement.

Le prix à payer pour atteindre cet objectif est, sans doute, l’abandon de toute gestion partisane et clanique du système éducatif, cette pratique qui explique, pour l’essentiel, les dérapages regrettables et douloureusement vécus jusqu’ici.

Bonne et heureuse année scolaire 2018-2019.
Vive l’Ecole Malienne, pour que vive le Mali, démocratique et prospère !

SOUMAILA CISSE

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *