Sortie du PMI à l’ONU: les Maliens entre soutien et condamnation

Le Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye MAIGA, a livré, le 24 septembre 2022, un discours jugé historique lors de la 77è session de l’Assemblée générale des Nations unies, à New-York (USA). Devant les membres de l’auguste assemblée, ce discours a été mis à profit par le chef du gouvernement pour ‘’mettre à leur place’’ certains chefs d’État et autres responsables d’organisation qui se sont montrés durs envers le Mali ces derniers temps. Une intervention qui a été très apprécié par bon nombre de Maliens et de sympathisants du Mali à travers le monde. A la suite de cette intervention sur un ton militaire, des partis politiques, des syndicats et des organisations de la société civile ont produit des communiqués pour saluer le discours du Premier ministre par intérim et exprimer leur soutien. Dans son communiqué, la plus grande centrale syndicale de notre pays, l’UNTM, a félicité ce qu’elle qualifie de l’expression de fidélité à la Patrie Malienne, aux valeurs essentielles de son peuple, ainsi que la détermination à bâtir l’Afrique libre et indépendante. De ce fait, l’UNTM et l’ensemble de ses structures nationales, régionales, locales et leurs membres affirment se reconnaître dans tous les aspects de la déclaration du Mali à la tribune de cette 77e Assemblée générale de l’ONU.

A l’opposé de ce soutien au niveau de l’opinion publique nationale, des voix discordantes se font aussi entendre, notamment au niveau de la classe politique, où l’on semble apprécier guère le ton et le contenu de ce discours qualifié de belliqueux voire en décalage avec l’actualité.
C’est le cas du parti PSDA qui trouve que le Premier ministre par intérim (PMI), le Colonel Abdoulaye MAIGA, a brillé à l’ONU par ‘’un discours plein de contradictions et cousu de beaucoup d’incohérences’’. Pour ce parti, le gouvernement malien devrait prioriser la gestion de la famine et de la crise sécuritaire au Nord et au centre du Mali. Nous vous livrons quelques réactions.

L’UNTM se reconnaît dans tous les aspects du discours
Le Bureau Exécutif de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a suivi avec un vif intérêt l’intervention du Premier ministre par intérim le Colonel Abdoulaye MAÏGA à la 77e Assemblée Générale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU).
Il félicite son Excellence Assimi GOITA principal inspirateur de la diplomatie malienne, et l’ensemble des membres du Gouvernement pour l’expression de fidélité à la Patrie Malienne, aux valeurs essentielles de son peuple, ainsi que la détermination à bâtir l’Afrique libre et indépendante.
L’UNTM, l’ensemble de ses structures nationales, régionales, locales et leurs membres se reconnaissant dans tous les aspects de la déclaration du Mali, réaffirment leur adhésion et soutien total à l’œuvre de reconstruction nationale entreprise par la Transition.

NEMA soutient le discours panafricaniste et anti-impérialiste
Le Parti Nouvel Espoir pour le Mali (NEMA) a suivi avec la plus grande attention le Discours du Mali, tenu ce samedi 24 septembre 2022 lors de la 77e session des Nations Unies.
Le parti NEMA salue et soutient le discours panafricaniste et anti-impérialiste de son Excellence Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier Ministre par intérim, qui honore tout le peuple malien. Le Bureau Exécutif National du Parti NEMA et l’ensemble de ses militants condamnent avec la dernière énergie l’attente à I ’intégrité territoriale du Mali par la France à travers le viol de l’espace aérien malien, la fourniture d’armes, de munitions et de renseignements aux groupes terroristes. Le Parti NEMA interpelle le Secrétaire Général de l’ONU Antonio GUTERRES à revoir sa position, dénuée de toute impartialité, et à se saisir du discours du Mali afin de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour mettre fin à la guerre par procuration que livre la France contre le Mali, pays souverain.
Le Parti encourage les FAMa dans leurs missions régaliennes pour la sécurisation du Mali, la protection des personnes et de leurs biens.
Le Parti NEMA félicite le Gouvernement pour les avancées majeures dans le processus de transition en cours et sa détermination pour la refondation du Mali.
Le Parti NEMA réitère son soutien aux autorités pour la réussite de la Transition.

Le CNJ-Mali félicite
un acte patriotique
Le 24 Septembre 2022, le Premier ministre par intérim du Mali, Colonel Abdoulaye MAIGA, a livré le message des Autorités de la transition et du peuple malien à l’occasion du Débat général de la Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Urnes à New York.
Le Conseil National de la Jeunesse du Mali, se reconnaissant dans cette déclaration historique, félicite le Premier ministre par intérim pour cet acte patriotique.
Le CNJ Mali renouvelle son soutien sans faille aux Autorités de la transition dans la perpétuelle quête de la paix et la stabilité et leur intransigeance vis-à-vis de tous les partenaires quant au respect de la souveraineté du Mali.
Le CNJ Mali lance un vibrant appel à toute la jeunesse du Mali à sortir massivement afin de réserver un accueil triomphal au Premier Ministre par intérim ce mardi 27 septembre à partir de 13h à l’aéroport international Modibo Keita de Bamako-Senou.

Moussa MARRA déplore le ton belliqueux
J’ai suivi avec grand intérêt le discours du Premier Ministre par intérim à la tribune de l’ONU le samedi 24 septembre 2022.
Je me réjouis que le Mali par la voix de son chef de gouvernement réaffirme son attachement au respect des droits de l’homme, à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, au retour à l’ordre constitutionnel et à une résolution des crises qu’il traverse par la délivrance de services adéquats aux populations en matière de sécurité, de justice et de bien-être.
En revanche, je déplore le ton belliqueux employé vis-à-vis de certains partenaires, particulièrement ceux de notre espace sous-régional et qui risquent malheureusement de détériorer les relations de bon voisinage avec ces pays qui nous entourent.
Il est évident que le temps significatif consacré à répondre à des commentaires à notre endroit, aurait pu être mis à profit pour mettre en évidence les préoccupations concrètes, réelles et fortes de nos compatriotes ainsi que les solutions envisagées pour leurs résolutions. Il est tout aussi dommage que le discours lu au nom du Mali n’ait pas davantage soutenu le vœu du Continent, exprimé par le Président de l’Union Africaine pour la réforme du conseil de sécurité eu égard à l’évolution du Monde. Il en est de même de nos préoccupations vis-à-vis des changements climatiques qui impactent durement notre pays et expliquent en partie les crises que nous traversons.
Compte tenu des fragilités du Mali, illustrées par la présence à ses chevets depuis plus d’une décennie, de l’ensemble de la communauté internationale, la multiplication des frondes et l’adoption d’une posture agressive vis-à-vis de l’extérieur sont contre productives pour notre pays.
J’invite en conséquence, nos autorités, à privilégier, en toutes circonstances, un dialogue constructif et apaisé avec tous, à recoudre les fils cassés avec nos voisins en particulier et plus généralement nos partenaires et à se focaliser davantage sur les préoccupations quotidiennes de nos concitoyens ainsi que les missions assignées par la charte de la transition.
C’est uniquement à ces prix que notre pays retrouvera, conformément à ses valeurs et à sa grandeur d’antan, le chemin de la paix et de la prospérité.
Moussa MARA
Ancien Premier ministre

L’USR salue un discours qui prend en compte les aspirations des Maliens
Du discours historique du Premier ministre Dr. Choguel Kokala Maiga tenu à la tribune des Nations unies le 25 septembre 2021 et à celui du premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maiga, tenu une année plus tard, le 24 septembre 2022. Le Mali dégage son chemin et montre sa volonté d’être souverain et sa quête permanente de justice en matière de droits de l’homme. Un discours prenant en compte les aspirations de la majorité des maliens et aussi de africains. Un discours qui retrace nos valeurs sociétales, nos coutumes, traditions et surtout dégage l’essence de la vie sociétale que nous avons héritée de nos ancêtres.
L’histoire du Mali que nous allons léguer aux futures générations ne se limitera pas aux archives. Nous sommes désormais fiers d’être des acteurs. Les Maliens sont fiers des autorités actuelles et l’Afrique tout entière est reconnaissante.
L’USR félicite le premier ministre par intérim pour son courage et son intelligence de faire de notre nation, une nation souveraine, libre et surtout respectée. La communauté internationale commence à comprendre que cette profonde refondation dont le Mali aspire n’est ni liée à un groupe d’homme ou d’intérêt quelconque, mais elle est la demande des millions de maliens qui ont assez souffert, tolérés et subis.
Quand le Mali est attaqué, les réactions de partis politiques, regroupements, syndicats et autres se font rares. Mais lorsque nos autorités répondent aux attaques irrespectueuses à vocation à déstabiliser notre pays, des voix se lèvent pour juger. Nous demandons aux maliens que le combat est le nôtre, nous devons nous donner la main.
L’USR réitère son soutien inconditionnel aux autorités de la transition. L’USR prie pour le retour très prochain du premier ministre Dr. Choguel Kokala Maiga. L’USR invite tous les acteurs de la société à œuvrer pour l’union et conjuguer les efforts pour anéantir les attaques politiques médiatiques, terroristes et surtout de contrer les coalitions de forces de mal qui visent uniquement à freiner notre lutte commune, populaire, historique et surtout nécessaire pour acquérir la liberté et la souveraineté de notre chère nation, le Mali.

Le syndicat de la protection civile salue l’engagement du Mali à se faire respecter
La Section Syndicale de la Protection Civile du Mali affiliée à la CDTM a suivi à travers la télévision nationale (ORTM) l’intervention du Colonel Abdoulaye MAIGA Premier Ministre par Intérim Chef du Gouvernement du Mali, à l’occasion de la 77e Session Ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies le 24 Septembre 2022 à New York.
La SSPCM-SYNTAP-CDTM félicite et soutient le Gouvernement du Mali à travers son Premier Ministre par intérim le Colonel Abdoulaye MAIGA qui a fait la fierté des Maliennes et Maliens de par son intervention à la 77e Session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies.
Ces propos dénotent tout l’engagement du Mali à faire respecter le Mali en tant que pays responsable et souverain dans la dynamique de réveiller l’Afrique tout entière afin de retrouver son honneur et sa dignité.
Par la même occasion, la SSPCM-SYNTAP-CDTM condamne énergiquement et avec rigueur la prise de position ignoble et humiliante à travers son Président en exercice de S.E Umaro Sissoco EMBALO, Président de la République de Guinée Bissau sur la situation des 49 Mercenaires arrêtés au Mali.
La Section Syndicale de la Protection Civile du Mali, fidèle à ses principes de légalité, solidaire et démocratique, encourage les autorités de la transition, félicite et soutient pour la démarche du changement.
Exhorte les Nations Unies et la CEDEAO au respect des principes de légalité et la souveraineté de la République du Mali.

Gao Lama Borey félicite un discours courageux, patriotique et souverainiste
L’association Gao Lama Borey a suivi avec fierté et satisfaction le discours héroïque et hautement patriotique du premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye MAIGA, prononcé à l’occasion de la 77e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies tenue à New York, hier 24 septembre 2022.
L’association Gao Lama borey félicite le Premier ministre par intérim pour ce discours courageux, patriote et souverainiste.
L’association Gao Lama Borey appelle les peuples africains à soutenir cette nouvelle génération de dirigeants décomplexés, résolument engagés à restaurer la dignité, l’honneur et la souveraineté de nos États.
L’association Gao Lama Borey réitère son engagement et sa disponibilité à soutenir et à accompagner le gouvernement de la transition panafricaniste et en appelle la population à faire de même pour un MALI RESPECTÉ, STABLE et ÉMERGENT dans une Afrique totalement indépendante et souveraine.

Le MPR invite les Maliens à réserver au PMI un accueil digne
Le Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR) a suivi avec intérêt et une réelle fierté, le discours historique du Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye MAIGA, représentant le Président de la Transition son Excellence le Colonel Assimi GOITA, à la 77e Assemblée Générale des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Organisation des Nations Unies (ONU).
Le MPR se reconnaît en ce discours qui fait suite au discours mémorable prononcé par le Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA, le 25 septembre 2021 à cette même tribune, un discours qui réaffirme la volonté des autorités de la Transition de préserver la souveraineté et l’indépendance du Mali ainsi que la dignité de son peuple.
Pour le MPR, les relations bilatérales et multilatérales doivent se bâtir dans le strict respect des parties, conférant à chacune la liberté dans le choix de ses partenaires et de ses options stratégiques dans la quête et La Défense des intérêts fondamentaux de son peuple.
Le MPR exhorte et encourage les autorités de la Transition à poursuivre sans relâche, le combat entamé depuis la rectification de la trajectoire de la Transition pour donner au peuple tout entier l’espoir d’un lendemain meilleur.
Dans cette perspective, le MPR tient à rassurer le Président de la Transition et le gouvernement de tout son soutien. Il lance un vibrant appel à toutes les forces vives de la nation à l’union sacrée autour de la Patrie.
Enfin, Le MPR invite l’ensemble de ses responsables et militants à réserver au Premier ministre par intérim un accueil digne de son discours, le mardi 27 septembre 2022.

Le M5-RFP évoque une
victoire diplomatique
le M5-RFP a suivi avec un grand intérêt le discours du Premier ministre par intérim du Mali tenu à la Tribune des Nations Unies à New York lors la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le M5-RFP se reconnait parfaitement dans ce discours qu’il salue avec fierté et félicite très sincèrement le Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye Maïga pour cette brillante intervention patriotique qui rétablit la vérité de la situation du Mali et de toute l’Afrique. Le M5-RFP s’associe à cette nouvelle victoire diplomatique en réaffirmant tout son soutien aux Institutions de la Transition qu’il invite à persévérer davantage dans le combat pour la souveraineté, l’intégrité, l’indépendance et les choix stratégiques du Mali. Le M5-RFP invite toutes les forces du changement (FC) à sortir massivement pour accueillir le Premier ministre par intérim du Mali le mardi 27 septembre 2022 à 14h à l’aéroport Président Modibo Keita de Bamako-Senou.

L’ADEMA-PASJ se réjouit du discours du PMI
L’Adéma-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adema-PASJ) a suivi avec un grand intérêt le discours prononcé par le Premier ministre par intérim du Mali, à la 77e Session de I’Assemblée générale de l’ONU le samedi 24 septembre 2022.
L’Adéma-PASJ, estimant que la tribune des Nations Unies est l’espace privilégié pour exposer les priorités nationales, les réponses locales et sa vision du monde, félicite le Premier ministre par intérim du Gouvernement de la Transition pour son discours, rappelant « les trois principes qui guident l’action publique au Mali : le respect de la souveraineté, le respect des choix stratégiques et de partenaires, la prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien ».
L’Adéma-PASJ se réjouit du discours du Premier ministre par intérim du Gouvernement de la Transition rappelant, si besoin en était :
la fin de la Transition prévue « le 26 mars 2024 par le transfert de pouvoir aux Autorités élues » ; certaines avancées significatives, « notamment, la promulgation de la loi électorale et la mise en place d’une commission chargée de la rédaction de la nouvelle constitution », « la dotation du Gouvernement du Mali d’une stratégie comprenant des mesures politiques, sociales, de développement, y compris la fourniture des services sociaux de base à nos populations » ; « la mise en œuvre diligente et intelligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger ».
L’Adéma-PASJ se réjouit également de « l’affaiblissement des groupes terroristes, de l’intensification des efforts du Mali pour recruter, équiper, former et renforcer les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité et encourage les Autorités de la Transition à poursuivre les efforts de stabilisation du centre et de sécurisation de l’ensemble du territoire national.
L’Adéma-PASJ, attaché à l’esprit panafricaniste de notre Loi fondamentale et soucieux des rapports de bon voisinage, invite nos autorités, à privilégier, en toutes circonstances un dialogue constructif et apaisé avec la Communauté internationale, particulièrement, avec tous les pays voisins du Mali.
L’Adéma-PASJ réitère, conformément à ses différentes déclarations précédentes, salue les efforts de la Communauté internationale, à travers les pays de la CEDEAO, de l’UEMOA, de l’Union Africaine et les Nations Unies et les invite à persévérer dans leur accompagnement franc et sincère du Mali, victime du terrorisme, de conflits communautaires manipulés, de criminalité transnationale organisée et de violences ciblées isolées.

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.