SONDAGE : Le Premier ministre Boubou Cissé plus populaire qu’IBK et Soumaïla Cissé

72,8 % des sondés ont une opinion défavorable contre 26,5 % d’opinion favorable au président IBK ; 31,1 % d’opinion favorable 61,4 % d’opinion défavorable pour Soumaïla Cissé, 60,7 % d’opinion favorable 29 % d’opinion défavorable pour le Premier ministre Dr. Boubou Cissé. C’est ce qui ressort des sondages du bureau d’étude des groupements d’intérêt scientifique des statisticiens économistes du Mali.

 

Du 4 au 9 décembre 2019, le promoteur du bureau d’étude des groupements d’intérêt scientifique des statisticiens économistes du Mali, Sidiki Guindo, a réalisé une enquête d’opinion sur la lutte contre la corruption et la côte de popularité de différentes personnalités du Mali. L’enquête s’est déroulée dans le district de Bamako.

Selon son auteur, la taille de l’échantillon était de 1320 personnes de 18 ans ou plus et les résultats représentatifs du district de Bamako et non du Mali tout entier.

  1. Guindo affirme que 73 % des sondés fondent de l’espoir dans la récente lutte contre la corruption, plus de 75 % pensent que les récentes arrestations opérées marquent un tournant décisif dans la lutte contre ce fléau.

A la question de savoir comment jugez-vous le niveau de corruption au Mali ? Plus de 73 % de la population pense que le niveau de corruption reste élevé (49 % estime qu’il est très élevé et 24,4 % trouve qu’il est plutôt élevé). Environ 23 % de la population juge le niveau de corruption plutôt faible et environ 3 % pense qu’il est très faible.

Nonobstant ce niveau élevé de la corruption (selon la population), dit-il, la justice a gagné en confiance auprès de la population. En effet, selon M. Guindo, près de 50 % de la population indique que leur niveau de confiance en la justice malienne a augmenté au cours des six derniers mois, 22 % indique une diminution de leur niveau de confiance en la justice alors que 19 % signale que leur niveau de confiance n’a pas évolué au cours des six derniers mois.

Notre statisticien-économiste que même si le niveau de corruption reste élevé (selon la population), elle place un espoir sur le système judiciaire du Mali. Ce niveau d’espoir est en grande partie attribuable aux différentes arrestations faites par le pôle économique.

Sur la popularité des personnalités, M. Guindo a ajouté que le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita comptabilise 26,5 % d’opinion favorable, 72,8 % d’opinion défavorable et 0,8 % n’ont pas pu donner leur opinion sur le président IBK.

Le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé, recueille 31,1 % d’opinion favorable contre 61,4 % d’opinion défavorable et 7,4 % n’ont pas pu donner leur opinion sur le député de Niafunké.

Le Premier ministre Dr. Boubou Cissé a 60,7 % d’opinion favorable, 29 % d’opinion défavorable et 10,3 % n’ont pas pu donner leur opinion par rapport au chef du gouvernement.

Le Chérif de Nioro (Bouyé Haïdara) récolte 75,2% d’opinion favorable contre 19,4 % d’opinions défavorables et 5,4 % n’ont pas pu donner leur opinion.

L’imam Mahamoud Dicko obtient 72,8 % d’opinion favorable, 22,7 % d’opinion défavorable et 4,5 % n’ont pas pu donner leur opinion.

Le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM) Chérif Ousmane Madani Haïdara a 68,4 % d’opinion favorable, 28,5 % d’opinion défavorable et 3,1 % se sont abstenus de le juger.

Pour Clément Dembélé, 36,1 % des personnes ont une opinion favorable, 14,6 % ont une opinion défavorable et 49,3 % n’ont pas pu donner leur opinion sur le président de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (PCC).

86,4 % des populations enquêtées ont une opinion favorable, 10,8 % ont une opinion défavorable et 2,8 % n’ont pas pu donner leur opinion sur le Domingo de la musique malienne, Salif Kéita.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *