Sommet du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAP) Allocution de S.E.M. Ibrahim Boubacar Keita

ibrahim boubacar keita ibk president malien union europeenne africaine sommet conference reunion valette

Président de la République, Chef de l’Etat

 Johannesburg, les 04 et 05 décembre 2015.

Excellence Monsieur Xi JINPING, Président de la République Populaire de Chine ;

Excellence Monsieur Jacob ZUMA, Président de la République d’Afrique du Sud ;

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;

Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine ;

Mesdames, Messieurs les Chefs de délégation ;

Distingués Invités,  Mesdames et Messieurs,

Permettez moi d’exprimer ma profonde gratitude à mon Frère et ami, Son Excellence Jacob ZUMA, et à travers lui le Gouvernement et le  Peuple de la République d’Afrique du Sud, pour l’accueil particulièrement chaleureux qui nous a été réservé depuis notre arrivée dans ce merveilleux pays, affectueusement appelé pays Arc-en-ciel, patrie du légendaire Nelson Mandela, Madiba, (paix à son âme).

Aussi voudrais-je renouveler toute mon appréciation au Président de la République populaire de Chine, SEM XI Jinping, co-président du Sommet,  et saluer son engagement en faveur du développement de l’Afrique.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Notre Sommet se tient dans un contexte particulièrement marqué par la recrudescence d’actes terroristes à l’échelle mondiale. Aucun continent n’est désormais épargné par cette barbarie humaine que nulle religion ne saurait justifier. Comme vous le savez, il y a environ deux semaines, l’hôtel Radisson de Bamako a été la cible d’un attentat qui endeuillé le Mali et plusieurs pays amis.

Je saisis l’occasion qui m’est offerte, pour renouveler ma profonde gratitude à la Communauté Internationale pour son élan de solidarité envers mon pays. Je réitère également mes sincères remerciements aux Chefs d’Etats et de Gouvernement qui m’ont témoigné leur solidarité et exprimé leur compassion au peuple et au gouvernement du Mali.

Excellences Mesdames, Messieurs

Je suis particulièrement heureux de prendre part au présent Sommet qui marque le 15ème anniversaire du Forum de Coopération Afrique-Chine (FOCAC), un cadre de concertation qui illustre éloquemment l’efficacité et la vitalité des relations sino-africaines.

A cet égard, le Plan d’Action de Beijing (2013-2015) adopté par la 5ème Conférence Ministérielle, a été mis en œuvre à hauteur de souhait.

Les  résultats ont été atteints grâce non seulement à notre vision commune d’un partenariat intelligent, durable et mutuellement bénéfique, mais aussi grâce au sérieux, à la confiance et à la détermination de la Chine à honorer les engagements pris ainsi qu’à sa disponibilité constante à nous aider dans les moments difficiles.

L’Afrique a adopté cette année, l’Agenda 2063. Cet important outil de planification pour le développement du continent dans les cinquante prochaines années, traduit notre engagement ferme à promouvoir le bien être de nos populations.

Nous venons de célébrer également le 70ème  anniversaire des Nations Unies en marge de  l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York. Cette importante session, nous a permis d’adopter à travers l’Agenda post 2015, les Objectifs de Développement Durable, en vue de faire face aux défis liés à la pauvreté, à la faim et au sous-développement.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Comment ne pas admirer le développement  spectaculaire de Chine ?

A l’issue de profondes transformations et avancées dans tous les domaines, la Chine s’est hissée au 2ème rang de l’économie mondiale. Par le travail, la bravoure du peuple et le leadership éclairé de son gouvernement, la Chine est devenue une nation respectée à l’échelle internationale et particulièrement en Afrique.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Assurément, la Chine est un partenaire stratégique de l’Afrique et la coopération sino-africaine est un modèle de coopération sud-sud, mutuellement avantageux. A cet égard, je voudrais lancer un appel à tous pour conjuguer nos efforts en vue renforcer la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Je note avec satisfaction les généreuses annonces en faveur de l’Afrique que le Président chinois Xi Jinping a faites devant notre assemblée.

Les six (6) axes de coopération assortis du Plan d’action que nous nous allons adopter ici, répondent à nos préoccupations et fondent notre optimisme et notre conviction pour le meilleur avenir des relations sino-africaines.

Je voudrais me féliciter pour la convergence de vue dans nos positions respectives sur l’impérieuse nécessité de reformer la gouvernance mondiale. Il est grand temps de réparer l’injustice qui consiste à exclure l’Afrique  du Conseil de Sécurité des Nations Unies. A cet égard, je me félicite du soutien de la Chine à la position commune africaine sur la réforme du Conseil de Sécurité.

Je me réjouis particulièrement de la qualité des relations de coopération sino-malienne, qui a sans doute contribué à soutenir mon pays pendant les pires moments de la crise que nous avons traversée. Oui que de chemins parcourus pour aboutir à l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, signé le 15 mai et parachevé le 20 juin 2015 à Bamako !

Grâce à la facilitation de l’Algérie et le soutien des pays frères d’Afrique et de la Chine, et l’accompagnement de la Communauté internationale, le Mali amorce la phase de la mise en œuvre de l’Accord. Des résultats concrets sont enregistrés sur le terrain, malgré les défis sécuritaires liés au trafic de drogue et au terrorisme.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Je ne saurais terminer sans évoquer avec beaucoup de satisfaction, l’exemplarité de la coopération bilatérale entre mon pays, le Mali et la Chine. Le 25 octobre 2015, nous avons célébré le 55ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République du Mali et la République Populaire de Chine. Depuis plus d’un demi-siècle, la grande Chine est présente de façon constante à nos côtés sur tous les chantiers de développement et dans tous les domaines, notamment la santé, l’agriculture, l’industrie, l’éducation, les infrastructures, la communication, l’hydraulique et j’en passe.

Pour conclure, je voudrais souhaiter plein succès à nos travaux.

    Vive l’amitié entre la Chine et l’Afrique
Vive le partenariat stratégique fécond entre la Chine et l’Afrique ;
Vive la solidarité et la fraternité entre les peuples

 Je vous remercie de votre aimable attention-/-

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *