Sommet de la CEDEAO: « Nous repartons de Ouagadougou avec beaucoup de satisfaction et d’espoir » dixit Président IBK.

Ouagadougou, 20 Septembre (AMAP) De notre envoyé spécial, Dieudonné DIAMA

 Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, à l’issue du sommet extraordinaire de la Cedeao qui s’est beaucoup intéressé à la situation du Mali samedi dernier à Ouagadougou, a exprimé sa satisfaction pour les résolutions de cette rencontre, a constaté l’AMAP.

Le Chef de l’Etat a d’abord remercié le peuple et le gouvernement burkinabè pour l’accueil très fraternel, très africain et la qualité d’organisation d’ensemble de ce sommet extraordinaire. Selon lui, ce sommet aura tenu toutes ses promesses.

« Il n’y a pas eu de langues de bois, les choses ont été dites comme il fallait qu’elles fussent dites et des décisions très importantes ont été prises », s’est réjoui le chef de l’Etat, ajoutant que  la Cedeao sort de ce sommet avec un engagement ferme de financement à hauteur d’un milliard de dollar (500 milliard F cfa) destiné à financer la lutte contre le terrorisme avec effet immédiat.

« Il y a également des résolutions très fortes touchant aux questions d’intégrité territoriale et cela concerne particulièrement un pays comme le Mali. Il a été clairement indiqué que ce pays devra recouvrer toute son intégrité territoriale sans aucune espèce d’artifice possible », a ajouté le président Kéita. Le chef de l’Etat a également évoqué la participation de deux pays qui ne sont dans l’espèce Cedeao  à sa voir le Tchad et la Mauritanie.

Selon lui, ce sont deux pays qui sont solidaires de toutes nos luttes et de toute notre situation dans le Sahel. Il a d’ailleurs précisé que ces deux Etats sont avec eux dans le cadre du G5 Sahel.

Aussi, le chef de l’Etat a souligné la participation de leurs amis du reste du monde et du monde arabe à savoir l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Maroc, l’Algérie. Pour lui, cela signifie que la question de la sécurité préoccupe bien au-delà de nos frontières et chacun en fait son problème.

D’après Ibrahim Boubacar Kéita, lors de ce sommet, les choses ont été prises avec vigueur et détermination avec des résolutions bien affichées. C’est pourquoi, il dit donc quitter Ouagadougou avec beaucoup de satisfaction et d’espoir, remerciant son homologue burkinabè pour la chaleur particulière qui les a entourés depuis leur arrivée.

DD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *