Sikasso : La phase régionale dialogue national inclusif a vécu

Les participants à la phase régionale dialogue national inclusif, tenue du 21 au 22 octobre, a Sikasso, ont relevél’aspect discriminatoire de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, avant de proposer qu’il passe par l’Assemblée Nationale qui est la représentation du peuple.

 

Les participants aux concertations de Sikasso ont évoqué la problématique de l’obtention et la gestion de la carte NINA et proposé que sa gestion soit moralisée, car elle est devenue une source de « magouille » surtout que la carte NINA n’est délivrée qu’à Bamako.

Ils ont, également, proposé la création d’une structure autonome unique de gestion des élections, pour minimiser les contestations après les scrutins et la constitutionnalisation des ministères qui changent de nom et de nombre lors de chaque remaniement.

D’autres constats ont été faits relatifs à la confusion entre le droit coutumier et la propriété foncière.Les participants souhaitent que le législateur tranche cette situation.

La problématique de la gestion des déchets solides et liquides dans les centres urbains ainsi que les questions d’influence de la religion sur la culture et la politique ont été évoquées, entre autres sujets.

L’objectif principal du dialogue national inclusif dans la région de Sikasso était d’établir un diagnostic rigoureux des problèmes auxquels le Mali est confronté depuis, au moins, trois décennies et analyser de manière participative et inclusive leurs causes et leurs conséquences, en vue de proposer des solutions de sortie de crise.

Pour cette phase régionale, les participants aux travaux étaient les responsables administratifs politiques des cercles, des chefs de services techniques régionaux, la société civile, la chefferie traditionnelle, les communicateurs traditionnels et les médias ainsi que des observateurs indépendants.

Ils sont venus des cercles de Sikasso, Bougouni, Koutiala, Yorosso, Kolondiéba, Yanfolila et Kadiolo. Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été présidées par le gouverneur de la région de Sikasso, Boubacar Bagayogo, assisté du superviseur national, Moriba Sinayogo, du président du Conseil régional, Yaya Bamba, et du maire de la Commune urbaine, Kalifa Sanogo.

A l’ouverture, le gouverneur Bagayogo s’est réjoui de la participation massive des sept cercles de la Région avant de citer les 6 thématiques au centre des travaux. Il s’agit de la paix, la sécurité et la cohésion sociale ; la politique et l’institutionnel ; la gouvernance ; le Social ; l’économie et les finances  et enfin la culture jeunesse et sport.

l a invité les participants à apporter leurs constats et recommandations pertinentes dans la courtoisie et la franchise, en vue de préparer la participation de Sikasso à la phase nationale.

Six groupes de travail ont été constitués en fonction des six thématiques. La plénière a ensuite planché sur les constats et recommandations issus des travaux de groupes. Au cours des présentations en plénière, les participants ont soulevé les points saillants sous forme de recommandations
FD/MD

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *