Session plénière à l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire du pays : Les députés crachent leurs vérités aux membres du gouvernement

La salle Aoua KEITA de l’Assemblée nationale a servi de cadre ce jeudi 13 juin 2019 à une séance plénière des parlementaires. Cette session a été l’occasion d’aborder des questions d’actualité sur la situation sécuritaire du pays à travers lesquelles les députés se sont interrogés sur l’effectivité de la loi relative à la collaboration entre les FAMA et les troupes françaises, le rôle des forces étrangères dans la gestion de cette crise, etc., de faire des délibérations sur des projets de loi et des communications.  À cette occasion, le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, a tenu à faire savoir : « … Notre pays continue de vivre des moments extrêmement difficiles sur le plan sécuritaire. En effet, les questions de sécurité des personnes et de leurs biens ne cessent d’occuper le devant de l’actualité nationale.

Elles concernent, non seulement la persistance des actes terroristes contre les forces armées maliennes et leurs partenaires, mais aussi des agressions meurtrières contre des populations civiles, singulièrement dans les localités du centre. … À cet égard, c’est avec le cœur meurtri que nous condamnons, avec la dernière rigueur, le massacre de dizaines d’habitants du village de Sobane Da, dans la nuit du 09 au 10 juin 2019…», rapporte-t-on sur la page Facebook du gouvernement.

Il faut rappeler que cette session a été l’occasion pour certains députés comme l’honorable Moussa Diarra de la commune IV du district de Bamako de cracher les vérités aux membres du gouvernement.

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *