Section III RPM : A l’heure du dépassement de soi pour aller vers l’autre Et si Bomboté optait pour la récupération intelligente de tous les militants ?

Depuis la validation du bureau de Bréhima Bomboté à la tête de la section Rassemblement Pour le Mali de la commune III du District de Bamako, par le bureau politique national du parti, l’étau se resserre autour du clan Bakary Semega, se réclamant majoritaire et légitime. Laissés pour compte à quelques encablures du 4èmecongrès ordinaire des tisserands, le premier Adjoint au maire de la commune III, non moins secrétaire général adjoint de la sous-section RPM de Bamako –Coura et compagnons s’interrogent sur leur sort. Déçus, certains militants menacent de claquer la porte du parti.

rassemblement mali rpm

Cette situation constitue le véritable challenge pour le nouveau secrétaire général de la section III RPM, en occurrence Bomboté, qui revient de loin après plus de trois ans de désarroi. Conformément aux directives de l’instance dirigeante du parti, la mission première du vieux Bomboté est de travailler dur pour la « récupération intelligente de tous les militants qui se sentent victimes de l’injustice ou de l’abandon au cours de la mise en place de la section ». Il urge aussi pour le nouveau patron de la section  III RPM de comprendre que l’ouverture réelle du parti au nouveaux militants ne devrait pas être une cause d’affaiblissement du parti, mais elle devrait être un fait novateur pour le renforcement des acquis. Il serait surtout  ingrat d’écarter  de la gestion du parti ceux qui étaient là aux premières heures de la naissance du parti. La mission est certes difficile, mais pas impossible, car Bomboté est sur un terrain connu. Il a non seulement le soutien du BPN, mais aussi bénéficie de la confiance de ses lieutenants. Bomboté connait pratiquement les coins et recoins de la commune qu’elle a représentée à la législature de 2002 à 2007 au sein de l’Assemblée Nationale.  Ouvrer pour le rassemblement de tous les militants tisserands de la commune III est aujourd’hui une nécessité. Ils sont nombreux du clan Semega à vouloir démissionner du parti. L’occasion est opportune pour Bomboté de se saisir du message du président du Haut Conseil Islamique du Mali Mahmoud Dicko  à la veille du mois de Ramadan, qui disait : «que ce mois de jeûne puisse être pour nous un moment de pardon, de réconciliation et de dépassement de soi pour aller vers l’autre. Nous devons profiter de toutes les occasions pour nous donner la main pour la réconciliation de notre pays et pour le bien être de notre peuple ».  Pour une section III RPM plus rayonnante, capable de relever le défi, la main tendue  de Bomboté à Semega viendra à point nommé dans un contexte où la refondation du parti est en ligne de mire.

Jean Goïta

Source : Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *