Second Sondage d’opinion sur le second tour : IBK crédité de 54,3% d’intentions de vote contre 41,9% pour Soumaila Cissé

À la suite de notre premier sondage organisé entre le 3 et 6 Juillet 2018, nous venons d’organiser un second sondage pour évaluer les changements d’opinion des électeurs après l’ouverture de la campagne électorale. La collecte des données s’est déroulée entre le 21 et 23 Juillet 2018 utilisant la même méthodologie que le premier sondage. Nous avons le plaisir de partager à travers ce document, les principaux résultats de ce sondage.

Attention : Afrik-poll est une organisation non partisane, notre seul objectif est de relayer la voix des citoyens pour permettre aux décideurs et acteurs du développement de mieux appréhender et résoudre les problèmes de la société malienne. Ce sondage a été conduit en toute indépendance et objectivité. Cependant, ces résultats ne prennent pas en compte l’avis des maliens de l’extérieur ce qui pourrait légèrement affecter les tendances présentées ici. Toutes interprétations de ces résultats en dehors de leur contexte n’engagent aucunement la responsabilité d’Afrik-poll.

Méthodologie

Comme précisé, nous avons utilisé la même méthodologie que celle du sondage précédent. Nous la présentons ci-dessous à titre de rappel.

L’enquête a été organisée dans l’ensemble des régions du pays à l’exception des régions de Taoudéni, Ménaka et Kidal. La population cible de l’enquête est composée de personnes âgées de 18 ans et plus, de nationalité malienne et vivant actuellement au Mali. Nous avons utilisé la méthode des quotas représentatifs par sexe, âge et niveau d’instruction en fonction des données du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH -2009).

Chaque région, a été stratifiée selon le milieu urbain et rural. La capitale régionale a été enquêtée d’office comme représentante de la strate urbaine. A l’exception des régions de Tombouctou et Gao où une seule localité rurale a été enquêtée, deux localités rurales ont été sélectionnées avec probabilité proportionnelle à leur taille dans chaque région. à Bamako un total de 12 quartiers ont été enquêtés au niveau des 6 communes. Au total 1290 personnes ont été enquêtées avec succès. L’échantillon a ensuite été pondéré avant l’analyse des données pour tenir compte du poids de chaque région et strate dans la population totale.

Possession de la carte d’électeur

L’enquête a porté sur les populations de 18 ans et plus. Cependant pour pouvoir voter il faudra être en possession d’une carte électorale. A ce stade le processus d’acquisition de la carte bien qu’avancé est toujours en cours.

A la question de savoir s’ils étaient déjà retirés leur carte d’électeur, 81% des enquêtés ont répondu par l’affirmative. C’est dans la région de Koulikoro (63%) et Sikasso (76%) que le taux de retrait des cartes d’électeurs est le plus faible. Dans toutes les autres régions il est supérieur à 80% et atteint même 98% dans la région de Gao. Dans la mesure ou le processus de retrait des cartes est toujours en cours, nous avons décidé d’estimer la population éligible à voter le jour de l’élection. Cette population est constituée de : a) ceux qui possèdent déjà leur carte (81% des enquêtés) et b) ceux qui sont en cours d’acquérir leur carte d’électeur. Cette dernière a été estimé en demandant à ceux ne possédant pas de carte d’électeur, les raisons pour lesquelles ils n’en disposaient pas. Dans cette dernière catégorie, ceux qui ont donné une réponse indiquant que le processus d’acquisition de la carte était en cours (soit « je compte aller retirer bientôt » ou « carte pas encore disponible ») ont été pris en compte dans la détermination de la population éligible à voter. L’ensemble des résultats présentés ici concernent cette population éligible à voter ayant exprimé une intention de vote.

A la question de savoir « pour qui comptez-vous voter si le second tour devait opposer Ibrahim Boubacar Keita à Soumaila Cissé ?», 54,3% des répondants déclarent vouloir voter IBK et 41,9% pour Soumaila Cissé, le reste (3,8%) comptent voter blanc. Cette tendance reste quasi identique à celle d’avant l’ouverture de la campagne électorale.

En conclusion

Les résultats de ce sondage confirment les mêmes tendances que nous avons observées avec notre sondage d’avant l’ouverture de la campagne électorale. Une différente majeure est celle de l’ascension fulgurante de Aliou Boubacar Diallo. En très peu de temps il est parvenu à doubler son score se positionnant ainsi à la troisième place tout juste derrière le Chef de file de l’opposition Soumaila Cissé et déclassant l’ancien Premier Ministre Cheick Modibo Diarra.

Les mêmes résultats au second tour donnant un léger avantage au président sortant Ibrahim Boubacar Keita se maintiennent. Cependant l’issue du second tour reste encore difficilement prévisible, compte tenu d’éventuels consignes de vote et des marges d’erreurs.

Ces résultats attestent d’une division des maliens en deux catégories presque égales ceux qui soutiennent IBK et ceux qui lui sont opposés. Quelle que soit l’issue des élections, cette division pourrait continuer à peser sur le futur locataire de Koulouba tant il aura besoin de faire ses preuves et de rassembler les maliens autour de son agenda.

 

Source: Afrik-poll

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *