Séance de restitution publique des députés de Banamba à Boron et Toukoroba : Les populations saluent la démarche de N’Fa Simpara et de son colistier

Les députés élus à Banamba, les Honorables Mamadou dit N’Fa Simpara et Mahamadou Lamine Wagué, viennent une fois de plus de se montrer dignes de la confiance placée en eux par les populations de cette localité lors des dernières élections législatives. Ils se sont rendus dans les différentes communes de Banamba pour restituer le travail parlementaire qu’ils ont réalisé durant la session inaugurale et la 1ère session ordinaire de l’Assemblée nationale.

 depute assemblee nationale motion censure

Cette séance de restitution publique a débuté les 10 et 11 juillet dernier par les communes de Boron et Toukoroba. Pour la circonstance, les députés étaient accompagnés du Préfet du cercle de Banamba, Bougoupéré Koné, des chefs des services techniques (agriculture, élevage et eaux et forêts) et du Commandant de Brigade de la gendarmerie.

Cette démarche des députés de Banamba a été appréciée et saluée par les populations des communes visitées. Cette initiative était la résultante d’une promesse de campagne, car N’Fa Simpara et son colistier s’étaient engagés à venir rendre compte aux populations de tout ce qu’ils allaient faire comme travail parlementaire.

Manifestement, les populations de ces communes ont été touchées par cette marque d’estime des députés à leur endroit. Car, selon elles, c’est la toute première fois que les députés de la localité vont à la rencontre des populations dans une commune pour leur restituer ce qu’ils ont fait en leurs noms.

Elles ne sont pas faites prier pour le dire sans ambiguïté. «Nous sommes touchés par ce que vous venez de faire. C’est la première fois que les députés viennent nous voir pour faire une restitution. C’est une marque de respect à notre endroit», a déclaré l’un des intervenants, visiblement sous le coup de l’émotion.

La séance de restitution a débuté par la commune rurale de Boron, composée de 48 villages. Là, le Préfet du cercle de Banamba, entouré des députés et des chefs des services techniques locaux, a situé l’évènement dans son contexte. «Ceux en qui vous avez placé votre confiance lors des élections législatives, pour parler en votre nom à l’Assemblée nationale, sont venus vous restituer ce qu’ils ont fait. Soyez à l’écoute, pour qu’à votre retour dans vos villages respectifs vous puissiez à votre tour informer ceux qui sont restés dans vos villages», a-t-il indiqué.

A sa suite, l’Honorable Mamadou dit N’Fa Simpara a pris la parole pour annoncer la raison de leur visite: «le député est l’envoyé des populations. Comme nous l’avions promis, nous sommes venus vous rendre compte de ce que nous avons fait durant la session inaugurale et la 1ère session ordinaire de l’Assemblée nationale. Nous vous remercions pour avoir massivement fait le déplacement, malgré l’hivernage et vos travaux champêtres».

Ensuite, l’Assistant parlementaire de N’Fa Simpara a pris la parole pour énumère les textes votés par l’Assemblée durant ces deux sessions. Au total, ce sont 38 projets de loi qui ont été adoptés par les élus de la Nation, 7 pendant la session inaugurale et 31 pendant la 1ère session ordinaire. Ces projets touchent tous les secteurs d’activité de notre pays.

Il s’agit notamment du Projet de loi de ratification de l’Ordonnance N°2014-003/P-RM du 15 Janvier 2014, portant création de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, initié par le Ministre de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord, du Projet de loi portant modification de la loi N°02-053 du 16 Décembre 2002 portant Statut Général des Fonctionnaires, initié par le Ministre de la Fonction Publique, du Projet de loi portant Prévention et Répression de l’Enrichissement Illicite, initié par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et de celui portant Interdiction de la Production, de l’Importation et de la Commercialisation des sachets plastiques non biodégradables en République du Mali, initié par le Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement.

Autres textes importants votés par les élus de la Nation, celui autorisant la ratification de l’Accord de Financement signé à Rome, le 17 Janvier 2014, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), relatif au Projet de Formation Professionnelle, Insertion et Appui à l’Entreprenariat des Jeunes Ruraux (FIER), projet défendu par le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et le Projet de loi modifiant la loi N°00-60 du 1er Septembre 2000, portant Statut des Chercheurs, initié par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Selon le jeune Assistant parlementaire, le rôle des députés n’est pas seulement de voter les lois. Il a expliqué aux populations les actions initiées par les élus de la Nation dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale. Il s’agit notamment des séances d’interpellations et des questions orales effectués par nos Honorables.

En effet, les Questions d’actualité sont une innovation de cette 5ème législature. La 1ère séance a porté sur l’insécurité grandissante dans nos villes et campagnes et la pénurie des cartes d’identité et des passeports, des questions adressées au ministre de la Sécurité Intérieure.

Après l’étape de Boron, la délégation a mis le cap sur la commune de Toukoroba le lendemain. Là encore, ce fut le même exercice. Les populations des 17 villages et des 9 hameaux avaient massivement effectué le déplacement pour venir écouter leurs députés.

L’occasion faisant le larron, les administrés ont profité de cette tribune pour faire part aux députés des difficultés auxquelles elles sont confrontées. Ces difficultés ont pour noms manques d’infrastructures routières, manque d’équipements médicaux et contraintes liées à l’obtention des engrais subventionnés.

En retour, N’Fa Simpara et son colistier ont déclaré avoir pris bonne note de ces préoccupations et se sont engagés à les transmettre à qui de droit.

Youssouf Diallo, Envoyé spécial

SOURCE: 22 Septembre
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.