SBM : un phénix ?

On le croyait démoli avec son éviction du gouvernement et l’affaire dite des surfacturations dans l’acquisition des équipements militaires puisqu’il était en son temps ministre de la Défense. Soumeylou Boubèye Maïga, puisqu’il s’agit bien de lui, montre un visage autre que celui que lui collait ses adversaires (Dieu seul sait qu’adversaires, il en a). Plus que jamais debout, l’homme le plus craint du landerneau politique voire étatique du Mali a tenu le first congres de son parti le week-end dernier dans la plus grande salle du Mali avec à la clé une mobilisation record.

soumeylou boubeye maiga ancien ministre defense ancien combattants parti asma

Sa traversée du désert durant le premier quinquennat d’ATT et la première moitié de son second mandat, pour avoir osé se porter candidat contre ce dernier en 2007, lui avait valu des brimades au sein du CE de l’Adema Pasj. Certains avaient déjà prédit sa mort politique en ce moment. Mais c’est mal connaître l’homme. En 2013, il quitte l’Adema Pasj, le parti qu’il a fondé avec d’autres camarades dans la fournaise des années 90, après un choix chaotique du candidat de l’Adema à la dernière présidentielle. Il fonde l’Asma Cfp et soutient le candidat du Rpm Ibrahim Boubacar Kéïta qui sera élu haut la main au second tour. Nommé ministre de la Défense et des Anciens combattants, SBM devra faire face aux coups de boutoir de ses ennemis. Il quitte le gouvernement de Moussa Mara après la mise en déroute de l’armée à Kidal. Tous les observateurs sont d’avis qu’IBK a perdu un collaborateur précieux. Quelques semaines à peine, il est désigné par l’Union Africaine médiateur adjoint de la crise centrafricaine.

Aujourd’hui Soumeylou Boubèye Maïga est surveillé au Mali comme du lait sur le feu. Pourquoi ? Allez-y chercher à savoir. Dans tous les cas, ce n’est pas demain la veille de la fin de celui que certains considèrent comme un phénix. Un phénix ?

A.H.M.

 

SOURCE: Le Matin  du   11 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.