Salon régional d’intermédiation : DEUX CONTRATS CHARGES DE SYMBOLES

Ouvert avant-hier lundi, au Palais des sports, le Salon régional d’intermédiation 2017, catalyse les recrutements sur place de diplômés.

salon regional intermediation sari conference reunion

Comme l’illustre la signature hier, en marge dudit salon, de deux contrats individuels de travail à durée indéterminée par l’intermédiaire d’Universal prestations services au profit d’une carrière en construction à Koulikoro.
Ces engagements qui prennent effet à compter du 1er octobre, ont été signés sous la présidence du directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi, Ibrahim Ag Nock et le directeur d’UPS, Boubacar Kanté.
Interviewés lundi, ces deux candidats ont été retenus à l’issue d’un processus d’embauche, a expliqué Boubacar Kanté. Ce dernier a précisé qu’au cours de ce processus des candidats avaient déposés leurs CV et des copies de leurs diplômes. Ainsi, après sélection sur la base de critères de qualification bien définis, les profils retenus sont, selon lui, soumis à l’approbation de l’offreur d’emploi, avant de passer à l’étape de la signature proprement dite, intervenues hier au palais des sports.
Le premier, Abdoul Aziz Dicko (33 ans), est recruté en qualité d’assistant en gestion des ressources. Agé de moins d’un an que lui, Alassane Diarra, 32 ans, est juriste de formation. Ce détenteur d’un master 2 en gestion des ressources humaines est employé comme assistant administratif. Tout sourire et visiblement ému, ce dernier, interrogé, s’est engagé à servir la nation, respecter la hiérarchie, être sérieux dans le travail et ouvert à ses collaborateurs.
Auparavant, B. Kanté avait expliqué que sa structure a, grâce au salon, enregistré au niveau de son stand 50 offres d’emplois pour la seule journée de lundi. Offres qui s’adressent à des ouvriers, conducteurs, mécaniciens, soudeurs… Le nombre élevé d’offres au profit de ces travailleurs particuliers se justifie, selon lui. Parce que « l’économie tourne avec et autour des ouvriers qui sont beaucoup demandés par les entreprises », avait-il indiqué.
Pour sa part, le directeur général de l’ANPE a ajouté que ce moment est solennel pour les organisateurs du Salon. Car, cette foire qui est un espace de rapprochement de l’offre et de la demande d’emploi commence à combler les attentes. Tel que l’attestent cette signature de contrat et les offres enregistrées. Conscient des attentes et du chemin qui reste à parcourir, Ibrahim Ag Nock a exhorté les demandeurs d’emploi à être plus agressifs. A titre de rappel, il avait souligné à l’ouverture du salon  que 50 stands sont animés par les acteurs du marché du travail et qu’une salle B2B sera animée par les « conseillers emplois » de l’ANPE et les bureaux privés de placement. « Nous envisageons, au cours de ces 3 jours, de faire 2 000 entretiens bilatéraux avec les demandeurs d’emploi, qui seront organisés entre conseillers et demandeurs d’emploi. Nous prévoyons 1 500 mises en relation entre offreurs et demandeurs d’emploi. Il est prévu également la présentation de 50 entreprises et de leurs offres mais aussi 500 idées de projets », a-t-il précisé.
Cheick M. TRAORé

 

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *