Révision constitutionnelle: le Pôle politique du consensus dit OUI

Le Pôle politique du consensus, qui regroupe une vingtaine de partis politiques, a tenu, le 22 juin 2019, un meeting d’information sur les réformes institutionnelles au CRES de Badalabougou. La cérémonie était présidée par Jeamille Bittar, président du MC-ATT et président en exercice du PPC. L’accord politique, les réformes institutionnelles et la prorogation du mandat des députés étaient au cœur des échanges.

Etaient présents à ce meeting d’information, les présidents des partis politiques de la PPC, notamment le président Jeamille Bittar du MC-ATT, Alassane Dembélé du parti ANCD-Mali, Bissy Sangaré du parti RDP, ont tous réitéré leur volonté de soutenir les actions du président de la République jusqu’à l’aboutissement des différentes réformes en cours proposées par le président IBK.

Le meeting d’information était principalement animé par Sidi Mohamed Diawara, conseiller spécial à la primature. Il a, avant tout, commencé par saluer l’accord politique signé entre le gouvernement et certains partis politiques de l’opposition dite républicaine. De sa genèse, à la mise en œuvre de cet accord politique en cours, M. Diawara n’a pas mis sous silence, les causes sous-jacentes résultantes de la crise politico-sécuritaire et institutionnelle qu’a connue le pays, bien avant l’élection du président IBK en 2013.

Pour lui, les différents projets de réformes institutionnelles ne datent pas d’aujourd’hui, et les Maliens doivent comprendre que cela ne relève pas de la seule volonté du président IBK, mais plutôt une nécessité pour la stabilisation des institutions de la République et du climat social. M. Diawara a également évoqué la prorogation du mandat des députés pour une seconde fois. Cette volonté exprimée à travers le projet de loi adopté en conseil des ministres est mal comprise, parce que mal interprétée par des adversaires politiques.

Selon Sidi Mohamed Diawara, le président de la République a sacrifié son programme présidentiel pour réunir les Maliens autour d’un accord politique, pour sauver le Mali, avec la contribution des uns et des autres d’où l’accord politique.

Pour le président de la nouvelle coalition politique, Jeamille Bittar, ce soutien fait suite à une rencontre tenue entre le Premier ministre le Dr Boubou Cissé et les regroupements de partis politiques, y compris la société civile, au cours de laquelle, le PM les a invités à soutenir le processus de dialogue social, de gouvernance politique, sans oublier la prorogation du mandat des députés.

Selon Jeamille Bittar, au sortir de ces échanges, le Pôle politique du consensus a décidé d’inviter ses militants et mandants à se soumettre à cet exercice qui s’inscrit en droite ligne du projet du président de la République, « An ka Maliba bè ka Tagnè ».

Signataire de l’accord politique, le président de la PPC dira que ce ne sont pas les positions individuelles qui comptent, mais plutôt, le Mali qui est mis en avant.

PAR CHRISTELLE KONE

Info Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *