REPRESSION DE LA MANIFESTATION DU FSD-COFOP : Le parti FARE-AN KA WULI condamne et invite les autorités au respect scrupuleux des libertés publiques

Le parti FARE-AN KA WULI de l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, a condamné dans un communiqué publié samedi dernier, la répression de la manifestation pacifique du FSD-COFOP et a appelé les autorités au respect scrupuleux des libertés publiques, des valeurs démocratiques et républicaines.

Dans son communiqué, le parti de Modibo a rappelé le fait que le gouvernement soutienne l’interdiction de la manifestation en raison de l’instabilité du pays et l’insécurité à Bamako. Or, selon lui, malgré l’état d’urgence, de nombreuses manifestations publiques ont eu lieu dans la capitale, sans susciter ni une interdiction ni une répression quelconque.

« Le parti FARE rappelle que le droit de manifester pacifiquement est une disposition constitutionnelle dont le respect s’impose à tous », soutient le communiqué, avant de condamner fermement cette répression qu’il qualifie de violation de ce droit constitutionnel, fruit des sacrifices de nos martyrs du 26 mars 1991.

Le Parti a, enfin, exigé du gouvernement le respect scrupuleux des libertés publiques, des valeurs démocratiques et républicaines.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *