Réplique d’IBK au PARENA : Le parti de Tiébilé exige un droit de réponse sur l’ORTM

Dans un communiqué rendu public hier, le PARENA annonce que le vendredi 25 avril, la télévision nationale a diffusé une émission consacrée à la rencontre du président de la République avec la colonie malienne au Maroc.

 DJIGUIBA KEITA PPR MINISTRE JEUNESSE SPORTS ENA

Au cours de cette rencontre, le chef de l’État se serait livré  » à des  attaques sans fondement «  contre le parti du bélier blanc, qui a rendu public un mémorandum sur la marche du pays pendant les sept derniers mois. Face aux Maliens du Maroc, IBK aurait insinué que le parti de Tiébilé Dramé l’a démarché nuitamment pour entrer dans son gouvernement. Et que c’est parce qu’il a refusé cette sollicitation que ce parti a publié ce document critique sur sa gestion du pouvoir.

Pour le secrétaire général du PARENA, Djiguiba Kéita et d’autres, dans son intervention, IBK a versé dans des accusations fausses et des menaces de poursuites judicaires.  » C’est pourquoi nous mettons respectueusement au défi le chef de l’État de dire aux Maliens les noms des dirigeants du PARENA qui ont effectué cette démarche auprès de lui et d’édifier nos compatriotes sur le jour, l’heure et les témoins de l’audience au cours de laquelle il a été démarché « , soulignent les responsables du PARENA. Avant de demander à l’ORTM de leur accorder  » à la même plage horaire (après le JT) un droit de réponse afin de répondre aux allégations du président qui portent atteinte à l’honneur et la crédibilité de notre parti « .

La Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.