Rentrée politique du mouvement ‘’ARC-EN-CIEL’’ : La réélection d’IBK en ligne de mire en 2018

Le Mouvement Arc-en-ciel a marqué sa rentrée politique par une conférence de presse animée, le jeudi 4 janvier à la Pyramide du Souvenir, par son Président  Issoumaïla Diallo et  son Secrétaire Général Youssouf  Guindo, en présence d’autres leaders. L’ambition est d’œuvrer pour la réélection du Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita en 2018.

La cérémonie a débuté par le chant de l’hymne national du Mali, suivi d’une scène de comédie imitant le président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita. Sous les acclamations de toute la salle.

Dans ses mots de bienvenue, le Président du Mouvement, Issoumaïla Diallo, a d’abord remercié tout le monde pour avoir effectué le déplacement. Il a ensuite exprimé sa joie de voir la présence de nombreux jeunes venus répondre à leur appel.

« Au nom du mouvement patriotique ‘’Arc-en-ciel’’, je salue les efforts du Président de la République son excellence Ibrahim Boubacar Keita, pour le retour au bercail de l’ancien président Amadou Toumani Touré qui, pendant longtemps était exilé à Dakar » a-t-il ajouté.

Tout en soulignant son ambition de voir IBK se présenter pour un second mandat à l’élection présidentielle de 2018, Issoumaïla Diallo dit être  persuadé que le locataire de Koulouba sera réélu dès le premier tour. C’était sous le slogan : ‘’ BOUA TAKO KELEN’’, qu’il répétait sans cesse.

Quant au Secrétaire général Youssouf Guindo, il est revenu sur les objectifs du Mouvement ‘’Arc-en-ciel’’. Il s’agit de communiquer effectivement autour des actions du président IBK afin de les rendre plus audibles, plus visibles. Aussi, il s’agit pour lui, encore, de contribuer au renforcement de l’unité nationale, la paix, l’esprit républicain, la démocratie,  la cohésion sociale et la laïcité dans notre pays. M. Guindo n’a pas manqué de rappeler que le mouvement patriotique a pour mission d’accompagner, promouvoir et soutenir l’action gouvernementale, les droits des femmes, de l’enfant et de la famille.

Par ailleurs, il est aussi question de lutter contre toutes les formes de discrimination, de violence basée sur le sexe, la race, la religion et  l’ethnie, de lutter contre les inégalités sociales, de promouvoir le civisme, l’éducation, la santé, la culture, l’art, le sport, de valoriser et défendre les symboles de la République, assainir et protéger l’environnement et le développement durable, mais aussi l’emploi des jeunes, etc.

Pour terminer, le secrétaire général a formulé les meilleurs vœux du nouvel an, au président de la République et à son Epouse, aux membres du gouvernement, à l’assistance et au peuple Malien.

Mahamadou Sarre, Stagiaire

 

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *