Rentrée politique de l’URD à Goundam : l’honorable Soumaïla Cissé investi candidat à la présidentielle 2018

Le centre multifonctionnel des femmes de Goundam a servi de cadre, samedi, 17 mars 2018, à la tenue de la conférence de section du parti  URD (Union pour la République et la Démocratie) de Goundam (région de Tombouctou). C’était sous la présidence du secrétaire général sortant, M. Beidou Seybani Baby, qui avait à ses côtés, l’invitée d’honneur du parti, Mme Mouneïssa Kounta Baby, le maire de la commune rurale de Tonka, M. Mamadou Konipo, Mme Fadimata Abbathina, présidente du mouvement des femmes URD et le président de la jeunesse, M. Ismaila Amadou, en présence des délégués venus de 11 sous-sections, des partis politiques amis (UDD, CODEM, RPM, MPR, ADEMA-PASJ) et plusieurs sympathisants. Elle marque ainsi la rentrée politique 2018 et le remembrement des instances de la section.

Avec ses 11 sous-sections «viables», le parti de la poignée des mains, l’URD, entend insuffler du sang neuf  sur l’échiquier politique du cercle de Goundam, à travers l’élargissement de sa base. Il s’est assigné comme défi de transformer les nombreux sympathisants en militants et électeurs potentiels pour sa victoire aux échéances futures. Le décor est planté avec l’exécution de l’hymne du parti, suivie de la présentation des délégués. «Votre présence de qualité à cette conférence témoigne de la bonne santé de l’URD dans le cercle de Goundam. Vous êtes venus, vous avez vu. Aujourd’hui, nous nous sommes retrouvés pour donner plus de vie à la section»,a salué M. Beidou Seybani Baby.

Renforcer la position du parti

D’entrée de jeu, il a rappelé que l’Union pour la République et la Démocratie constitue, depuis 2003, la deuxième force sur l’échiquier politique du cercle de Goundam avec 11 sous-sections sur les 16 communes exceptées celles de Tilemsi, Alzounoub, Razelma, Gargando et Adarmalane. En octobre 2016, l’URD a connu un démembrement, dû à la démission de plusieurs militants, chose qui a, du coup, fragilisé la section. Cela n’a pas émoussé la volonté des responsables du parti de se relever pour revigorer sa position avec l’engagement indéfectible de ses militants. «Nous nous battons. L’URD a de très bons cadres à Goundam qui, enviés de tous les partis politiques, sont la cheville ouvrière de ce parti et travaillent d’arrache-pied pour l’épanouissement du parti», a rassuré M. Baby. Sur la même trajectoire, cette conférence de section a servi de cadre au remembrement des instances de la section l’URD qui a également enregistré l’adhésion du maire de Bintagoungou, M. Hamma Ababacrine et tous ses conseillers, ainsi que celle d’un jeune de marque, M. Baba Alassane Kobé.  «Vous ne serez pas déçus parce que l’URD a le sens de  l’hospitalité et notre logo est une poignée de mains symbolisant la paix et l’unité. Femmes et jeunes de l’URD, vous êtes le fondement sinon la fondation et l’espoir du parti. Fer de lance, animatrices des joutes électorales, sans vous il n’y a pas de parti», a affirmé le secrétaire général sortant, M. Beidou S. Baby. Il dira que le retour de la paix et de la quiétude est le rêve de toutes les populations du cercle de Goundam, gage de tout développement. Et cela passe par la dotation du cercle de toutes les infrastructures nécessaires : de l’eau en abondance pour les personnes et les animaux; l’exploitation de nombreuses terres cultivables; l’éducation des enfants dans les lieux les plus adéquats,  et l’épanouissement des femmes et des jeunes. Durant plus d’une heure de temps, les participants ont assisté à la projection d’un film documentaire sur la gestion du pays par le régime d’Ibrahim Boubacar Keita.
Au cours de cette conférence, la section URD de Goundam a investi, à l’unanimité, l’honorable Soumaila Amadou Cissé, candidat à l’élection présidentielle 2018. Autre temps fort, c’est également la nomination de M. Mohamed Fall Ould Mohamed à la tête de la section URD-Goundam. La section leur a jeté son dévolu sans parcimonie, dans l’entente. «Soumaila nous a montré avec plusieurs preuves qu’il peut faire quelque chose pour Goundam et s’il monte, Goundam montera avec lui», a laissé entendre M. Baby. Et de conclure en appelant les militants à la «victoire» de l’URD aux échéances futures. «Que chacun de vous travaille à l’élargissement de la base de notre parti. Transformez les nombreux sympathisants en militants et électeurs potentiels pour la victoire de l’URD aux échéances futures, vous en êtes capables. La future victoire de L’URD sera notre œuvre commune. L’URD tend la main à chacun de vous pour relever ces défis et aller à des élections libres, démocratiques et transparentes dans le cercle de Goundam», a déclaré M. Beidou Seybani Baby qui assure le poste d’adjoint au secrétaire général.

Par Almoudou
 M. Bangou 

 

Source: canarddechaine

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *