Rentrée politique de la jeunesse du MPR : DANS LA PERSPECTIVE DES FUTURES JOUTES ÉLECTORALES

choguel kokala maiga ministre economie numerique information communication porte parole gouvernement jeunesse Mouvement patriotique renouveau mpr

 

La jeunesse du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) a tenu le week-end dernier sa rentrée politique au CICB. La rencontre qui a mobilisé les jeunes du parti du Tigre venus de toutes les regions du pays, était placée sous la présidence du premier responsible de la formation politique, Choguel Kokalla Maïga. De nombreux cadres du parti ont répondu à l’invitation de la jeunesse pour discuter du thème : « Décentralisation au Mali, défis, enjeux et perspectives de la régionalisation ». Ce thème est d’une actualité brûlante à un moment où notre pays se dirige vers une révision de son système de gouvernance territoriale par une décentralisation poussée. L’objectif ultime étant de consolider la paix au bénéfice des populations, particulièrement de cette jeunesse qui doit bientôt prendre le flambeau du développement et du vivre ensemble.

Cette rentrée politique des jeunes du MPR a pris l’allure d’une conférence débat.  Le leader du parti a félicité les jeunes de son parti pour la parfaite organisation de l’événement et réitéré sa confiance en la jeunesse et aux femmes du MPR qui, selon lui, ont eu la totale liberté du choix de leurs activités et de leur mise en œuvre.

Abordant le thème de la rencontre, Choguel Kokalla Maïga dira que sa pertinence montre clairement que le parti est soucieux du devenir de notre pays. La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation contribue à l’apaisement et au développement. Le leader du MPR a indiqué que les choix opérés par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita rencontraient la totale adhésion de son parti. C’est pourquoi, il a préconisé une meilleure organisation de la majorité présidentielle pour expliquer les actions du chef de l’Etat et convaincre les populations de la justesse de ses choix. « Face à l’opposition, nous avons l’obligation de porter la contradiction à des critiques infondées et injustifiées », a jugé Choguel Kokalla Maiga qui reconnait cependant que la critique fait partie du jeu politique en démocratie. « Lorsqu’on est allié, on ne doit pas se cacher », a-t-il résumé pour exhorter ses camarades de la majorité à se mobiliser davantage autour du chef de l’Etat et à faire montre de leur loyauté à son égard. Pour le patron du parti du Tigre, l’Accord pour la paix et la réconciliation est « le moins mauvais choix que l’on puisse avoir ».

Choguel Kokalla Maïga a ensuite révélé que cette rentrée politique marquait le lancement d’un plan d’actions ambitieux couvrant toute l’année 2016. L’objectif est d’occuper le terrain politique jusqu’aux élections prochaines. A cet effet, une batterie d’activités est prévue, en plus du renouvellement des instances dirigeantes du parti.

Le premier responsable du Mouvement patriotique pour le renouveau est confidant dans la capacité de la jeunesse de son parti, qui a déjà fêté ses 20 ans l’année dernière, de faire la différence lors des joutes politiques.

C’est d’ailleurs l’engagement que le président de la jeunesse, Oumar Sydi Aly, a pris devant les cadres du parti et les invités représentant d’autres formations politiques. Dans son discours de bienvenue, celui-ci a loué les qualités d’homme politique et de conviction de Choguel K. Maïga. « La jeunesse du MPR se dresse vent debout pour contribuer au processus de mise en œuvre de l’accord », a-t-il assuré, expliquant que le choix du thème a été dicté par la volonté de contribuer à rendre opérationnelle la régionalisation prônée par l’accord.

Tout au long de l’année, ont promis les leaders du MPR, les activités politiques s’enchaîneront pour que le MPR renforce son implantation et son ancrage dans le paysage politique de notre pays.

A. M. CISSE

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *