Rencontre URD/RPM : vers une décrispation du climat politique.

L’Union pour la République et la démocratie (URD) a reçu jeudi 17/01/2019 à son siège une délégation du Rassemblement pour le Mali (RPM) conduite par son président Dr Bocary Tréta. Les échanges ont porté sur la situation sécuritaire et politique du pays.

La rencontre selon les responsables des deux partis avait pour objectif de renouer le dialogue politique qui est un élément essentiel pour la bonne marche de la démocratie. L’occasion était bonne pour passer en revue la situation sécuritaire et politique du pays.
Selon Me Demba Traoré, secrétaire à la communication du bureau exécutif de l’URD, le pays traverse des crises très sérieuses que même le RPM a reconnues. « C’est pour cette raison que les responsables du parti ont tenu à nous rencontrer pour qu’on échange et qu’on trouve des voies et moyens ensemble pour aller vers une décrispation de la situation, surtout celle politique », a-t-il dit.
Depuis son élection pour un deuxième mandat contesté par l‘opposition, le président de la République a dit tendre la main à son challenger Soumaila Cissé. Une manière de dire qu’il reste ouvert au dialogue pour l’apaisement du climat politiqueL’URD aurait-elle finalement décidé de répondre favorablement à cette main tendue ? La réponse est non selon Maître Demba Traoré« La main tendue d’IBK n’a rien à voir avec la démarche du RPM. L’URD a reçu un parti politique et le dialogue entre les partis politiques est un élément très fort de la démocratie », a précisé le secrétaire à la communication de l’URD.
Toutefois, l’URD et le RPM ont convenu de la mise en place prochaine d’une commission paritaire. Cette commission est chargée de faire une proposition permettant de définir un cadre dans lequel ils pourront travailler ensemble afin de relever les défis nombreux auxquels le pays fait face. Il a également été question de réformes institutionnelles afin de résoudre les nombreux problèmes que traverse le Mali« Nous avons décidé de mettre en place une commission paritaire qui va rapidement nous faire de propositions pour relever les principaux défis », a ajouté Dr Bocary Tréta.
Après avoir passé en revue les différentes crises dans le pays, les deux partis ont reconnu que le pays souffre réellement d’une crise profonde à laquelle il conviendrait de remédier à travers des réformes institutionnelles.

Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *