Remembrement de la section RPM de Yorosso : Dr. Nango Dembélé élu secrétaire général

Dans le cadre des préparatifs des élections régionales prochaines, les leaders du Rassemblement pour le Mali (RPM) du cercle de Yorosso ont procédé le vendredi 24 mars dernier, au remembrement de la section RPM dudit cercle. Objectif : permettre aux nouveaux militants adhérents d’intégrer la grande famille des tisserands dans la perspective des élections régionales.

nango dembele ministre elevage peche cv curriculum vitae biographie

A  l’issue  des   travaux,  c’est  Dr. Nango  Dembélé,   non   moins ministre de l’Elevage et de la  Pêche et membre du BPN/RPM,  qui a été élu à l’unanimité, secrétaire  général de la section dont le bureau est composé   de 53 membres.

Après les élections communales de 2016 dans notre pays, les membres du bureau de la coordination régionale du RPM de Sikasso ont décidé de se rendre dans toutes les sections de la région afin de faire le bilan, recenser les difficultés, chercher des solutions en vue de rebondir dans les futures échéances électorales. A la suite de ces missions, les militants RPM de la troisième région, après avoir fait   le   bilan   des   élections   communales   ont   décidé   de   remembrer   plusieurs sections   afin   de   permettre   aux   nouveaux   adhérents,   venus   notamment   de l’Adéma,  de   PIDS,  de   l’Asma,   d’être   de   la   famille   des  tisserands.

Cette rencontre  a   permis   à   Nango   Dembélé   de parler   des   difficultés rencontrées lors des élections communales aux militants RPM de Yorosso .

À l’issue des élections communes passées, le RPM a pu avoir dans le cercle de Yorosso, 25 conseillers dont 5 femmes et un maire.

Dr. Nango Dembélé a indiqué qu’au RPM, il n’y a pas de militant de dernière heure ni de première heure. Pour lui, c’est un parti ouvert,  près à accueillir de nouveaux adhérents. Il a invité les militants du cercle à se ressaisir, à se donner la main pour relever les défis des futures échéances. Pour ce faire,   il   a   sollicité   aux membres de   la   section   d’aller   à   la   conquête d’autres militants. Il  a, par ailleurs, instruit aux militants d’éviter les querelles intestines inutiles

Sur le chemin du retour, le ministre Dembélé et sa délégation se sont rendus dans le village de Karagasso, une localité située à 45 km de la ville de Koutiala pour  compatir avec les autorités locales, la famille et les collaborateurs de la colombienne enlevée le 7 février dernier par des hommes armées dans l’église de  Karangasso.

Le ministre a remis une enveloppe symbolique à l’église de Karangasso, un geste qui a été salué par l’Abbé Germain Konaté.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *