Recyclage des déchets électroniques au Mali: le ministre Housseini Amion GUINDO donne son quitus pour l’accompagnement de la FNAM

Toujours dans le cadre de ses prises de contact, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a reçu en audience la fédération nationale des Artisans du Mali (FNAM). Il s’agissait pour cette faitière des artisans de venir présenter au ministre Housseini Amion GUINDO le projet de création d’une unité de recyclage des déchets électroniques au Mali.

 

En partenariat avec Orange Mali, la FNAM s’apprête à lancer une unité de recyclage des déchets électroniques dans notre pays. Avec le boom de l’importation des matériels d’occasion d’Europe, cette annonce est une bonne nouvelle pour le MEADD dans sa politique de préservation de notre environnement. Par déchet électronique, il faut entendre un déchet qui n’a plus de valeur, ou du moins, plus de valeur fonctionnelle, car il garde la valeur résiduelle des matières qui le composent. En matière de déchets électroniques, on parle des DEEE, dits D3E, les Déchets électriques et électroniques. L’expression concerne tous les équipements qui fonctionnent à l’électricité. Il en existe plusieurs catégories : les gros et les petits appareils ménagers, le matériel informatique et de télécommunication, les outils électriques et électroniques…

En attendant, la généralisation du recyclage a tous les déchets électroniques du pays, seule la société orange s’est montrée très intéressée. Selon les responsables de la FNAM, le projet n’attend que le site et les équipements pour démarrer. Le coordonnateur Diallo et ses compagnons ont profité de l’occasion pour solliciter auprès du ministre, l’implication des autres opérateurs de téléphonie.

Convaincu que le combat de l’assainissement ne se gagne que sur ce terrain, le ministre s’est réjoui de l’initiative de ce centre pilote. Pour Housseini Amion GUINDO, seule la valeur ajoutée peut permettre de résoudre l’équation des déchets avec la création d’emplois. À ses dires, ce projet cadre parfaitement avec les orientations du département qui consiste à responsabiliser chacun dans la gestion de son environnement. Pour manifester la volonté politique clairement affichée en matière de recyclage, Housseini Amion GUINDO a rassuré la FNAM de la disponibilité de son département à accompagner et appuyer le projet. D’ores et déjà, il a instruit à ses services techniques de faciliter la recherche de local adapté afin que le département puisse prendre en charge très rapidement les équipements. Le ministre a également promis de faire le nécessaire pour qu’aucun opérateur du secteur ne reste en marge de ce projet qui constituera une bouffée d’oxygène pour notre environnement. Profitant de cette opportunité, il a sollicité le concours de tous les projets de recyclage individuels et collectifs.

Cellule de Communication MEADD

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *