Ras Bath dans le cadre de la 37ème édition de la disparition de Bob Marley : « IBK doit prendre exemple sur Bob Marley et se retirer ; à défaut, c’est au peuple de s’inspirer du comportement de Bob pour le faire partir …»

Le Mali, à  l’instar de la communauté internationale, commémore la 37ème  édition de la mort  de Bob Marley. Pour la circonstance,  nous nous sommes entretenus  avec le célèbre   chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, président de la communauté des rastas au Mali (CORASMA) non moins porte-parole du collectif pour la défense de la république (CDR).

Il a annoncé l’organisation d’un  grand événement ce vendredi 11 mai au carrefour des jeunes et a profité de l’occasion pour inviter le président de la république IBK à  s’inspirer de Bob pour renoncer à un second mandat vu son échec  patent.

Lisez l’interview

Le pays : Veillez  présenter l’association des Rastas que vous dirigez au Mali ?

Ras Bath : Je suis le président de la Communauté des Rastas au Mali (CORASMA). Elle a été légalement créée, avec son récépissé, depuis 2007. Nous avions commencé  dans le Mouvement des Rastas au Mali (Mourasma) mais pour des raisons d’orientations  idéologiques, nous avons choisi de partir pour donner une direction plus claire à travers la CORASMA.

Quels sont les objectifs de votre communauté, la CORASMA ?

Nous nous inscrivons dans la défense de  droits de tous les Etres, particulièrement des Noirs à vivre dignement et décemment à travers une politique pourvoyeuse d’emplois, de protection sociale,  de sécurité … pour tous comme ce fut le combat de Bob Marley et de son père spirituel, Tafari Mokonnen,  connu sous le nom de Hailé Sélassié.

Quant à Ras, c’était un titre honorifique de l’empereur d’Ethiopie.

A sa naissance, Hailé Sélassié a reçu le nom de Tafari Mokonnen.  La langue nationale de son pays,  Ethiopie,  était  l’Amharique et Ras signifie le Roi. Donc quand il a accédé au trône, les gens ont  commencé à  l’appeler   Ras Tafari , qui signifie   le Roi Tafari.

Quel souvenir gardez-vous de Bob Marley ?

Bob était  comme le messager de Dieu qui répandait  l’amour et l’unité dans le monde. C’est cet amour qu’il prône dans sa chanson   ‘’One love’’, signifiant un seul amour. Il appelle tous les Musulmans à être d’un seul cœur et d’un seul amour. Le droit, la dignité et l’honneur de l’homme ne valent que par la satisfaction de ses besoins fondamentaux qui sont : la santé, l’éducation, la nourriture, la protection sociale …. C’est pourquoi  Bob marley disait : « Quand tu prives un homme de la nourriture, de la santé, de l’éducation, tu le réduis à l’état d’esclave  et un esclave est un bien alors que l’homme ne doit pas être réduit à une chose  ». Partout où les gens manquent d’eau, les frères doivent s’unir pour les apporter de l’eau  et si cette absence est due à la mauvaise politique, nous devons veiller à la corriger. Bob Marley disait que ces  droits sont  inhérents  et il s’est toujours battu pour  les réclamer  comme ses propos l’attestent :   ‘’now That we see the ligth ,we gonna fight for our rigth’’ qui veut dire ‘’maintenant que nous voyons la lumière, nous allons réclamer nos droits’’ .

Personnellement, c’est  tout cela qui m’a amené depuis 20 ans à m’intéresser  à la conception de politique , à leur application  pour comprendre qu’est ce qui explique le manque d’eau , de soins de santé, de  travail, de l’éducation, de protection… dans ma communauté. Je me suis dit que je devais chercher à savoir les causes de ces manques chez moi  et j’ai trouvé que c’est une cause de construction politique et de sens élevé de responsabilité.

Quelle leçon le Mali doit-il tirer de la philosophie de Bob Marley ?

Au niveau national, nous devons nous inspirer de Bob Marley surtout en cette période électorale. En 1972, c’était l’année d’élection en Jamaïque. Bob Marley, ayant compris que la gauche qui gouvernait la  Jamaïque de 1962 à 1972 avait complètement  exclu  les 80% des Noirs du bonheur, de la dignité et de chance de réussir dans la vie,   a opté et s’est battu pour les socialistes  qui pensent  que certains droits (Santé, éducation, logement, protection…) sont inhérents à l’homme. Quand il  a su que le candidat pour qui il a opté va rassurer l’accès à l’éducation, à la santé et à tous autres droits, il a mobilisé les gens à le voter. Marley  et sa femme ont accompagné ce candidat pendant un mois et demi sur toute l’étendue du territoire pour aller chanter et expliquer le programme aux gens. Le rastafarisme, c’est aussi cela ; penser et agir.

Il faut rappeler que   suite à beaucoup de ses œuvres en Afrique, Alpha Oumar Konaré, président de l’union Africaine à l’époque, a  choisi la date de naissance de Bob Marley comme journée africaine d’hommage à Bob Marley.

A cette période électorale au Mali, Bob Marley qui a eu cette réflexion en 1972 pense que  seule la politique est la solution pour sortir de la misère et de l’ignorance  et reconquérir son droit dans la construction d’une nation respectueuse. Démocrate et républicain qu’il fut, Bob Marley n’a pas utilisé les armes pour réclamer l’eau, la santé, le logement, mais ce sont les voix démocratiques et républicaines qu’il a utilisées. Il réclamait les droits des populations, ceux d’aller aux élections pour qu’elles choisissent elles-mêmes leurs dirigeants. Marley va aussi nous servir de modèle citoyen  en cette période électorale pour que les gens ne votent pas pour les billets de 1000 et 2000 f.

Quel thème avez-vous choisi pour cette 37ème édition ?

Cette année, nous  avons le thème ‘’ Bob Marley et les élections’’, ‘’Bob Marley et Boua’’. Bob  Marley, à 28 ans, a eu cette réflexion de penser à son peuple. IBK à 73 ans, pense-t-il à son peuple ? Marley avait tout pour lui et sa famille afin de vivre décemment, mais il dit que « vous pensez être rassasié mais qu’est-ce que vous faites de l’amour de votre frère ?». IBK a tout pour vivre bien,  qu’est ce qu’il fait de l’amour du peuple malien ? Est-ce qu’il entend le cri de ces enfants qui pleurent de soif, de nourriture… Nous pensons que IBK se doit, en patriote, penser à l’état actuel, il n’a pas des hommes, des capacités humaines, intellectuelles et physiques pour produire le résultat auquel le peuple aspire pour accéder au bonheur et pour cause il doit se retirer au profit  des personnes qui en ont la capacité pour le bonheur du peuple. Seul le bonheur des collectivités   importe  pour un sage, un leader,  un homme respectueux de son peuple. Tel était la conception de Bob Marley. IBK, prenant exemple sur Bob Marley, rendrait un service énorme au peuple malien. Si IBK ne s’inspire pas de Bob Marley, il revient au peuple malien  de s’inspirer du comportement de Bob pour faire partir IBK de la manière la plus respectable, normale et démocratique.

Les activités commenceront ce soir vers 16 heures par une conférence débat sur le thème’ ’Bob et les élections ‘’,’’Bob Marley et Boua’’. A partir de 21 heures, il y a un méga concert qui va démarrer par une première de ’’ Sound système’’ que moi-même Ras Bath vais jouer à travers l’ordinateur ; à partir de O1 heure, il y a un concert live.

Quel appel avez-vous à lancer au peuple malien au cas où les élections n’arrivent pas à se tenir ?

C’est au peuple de rester vigilent. Quoi qu’il arrive, nous devons rester républicains. Nous allons veiller à ce que les élections se tiennent à la date indiquée. Que le peuple agisse conforment à ses intérêts prioritaires  collectifs et non à ce qu’on peut penser comme intérêt personnel sordide de 1000 ou 2000 f. Soyons dignes d’être un peuple qui incarne les Modibo Keita et Thomas Sankara. Seule la nation prévaut. Nul ne peut se prétendre être plus patriote que nous de par son statut .Nous sommes les bâtisseurs et personne ne doit se sous-estimer de par  le niveau de son étude ou de son poids social. Si les élections n’arrivaient pas à se tenir, loin de notre souhait, nous devons veiller à ce que l’ordre constitutionnel soit respecté.

Réalisée par Boureima Guindo

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *