Rapt de Soumaila Cissé : ses proches ne baissent pas la garde

Des partis politiques de l’opposition, de la majorité et des associations ont organisé, le jeudi 02 juillet, un grand rassemblement pour réclamer la libération de Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition, enlevé le 25 mars 2020 en pleine campagne électorales dans le cercle de Niafunké, son fief natal.  

Où qu’il se trouve, l’honorable Soumaila Cissé peut-être fier de savoir qu’il a un soutien solide pour obtenir sa libération. Car depuis son enlèvement, des actions ne cessent d’être multipliées pour sa libération. En plus des multiples messages appelant à sa libération, des conférences de presse, une semaine de mobilisation intense vient d’être consacrée par son parti, URD et ses alliés pour obtenir sa libération. Le lundi 29 juin 2020, ils ont organisé au siège du parti, sis à Badalabougou, un point de presse pour remercier toutes les bonnes engagées sur le terrain avec eux pour la libération de Soumaila Cissé. Ce point de presse a été suivi comme annoncé par plusieurs activités de mobilisation pour attirer davantage l’attention de la communauté nationale et internationale sur le triste sort de leur Président entre les mains des ravisseurs depuis plus de 100 jours. Non seulement sa détention dure mais également jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucun groupe n’a revendiqué sa libération et beaucoup d’autres interrogations demeurent toujours.  Ce qui sème le doute dans la tête de certains de ses proches qui insinuent un complot d’Etat contre Soumaila Cissé.

Les activités organisées par l’URD pour maintenir ou sinon renforcer la pression sur l’Etat et ses partenaires pour obtenir la libération ont porté entre autres :

L’élargissement durant toute cette semaine du sit-in organisé au monument de la colombe de 07h à 08h à 14 autres carrefours stratégiques de Bamako et Kati, l’organisation des caravanes pacifiques motorisées dans le district de Bamako et Kati les mardi 30 juin, mercredi 1er/juillet et jeudi 02 juillet, des journées portes ouvertes à la presse durant toute une semaine pour parler de la libération du Président Soumaïla CISSE ainsi que l’organisation d’un grand rassemblement pacifique le jeudi 02 juillet 2020 à l’esplanade de la bourse du travail avec un seul objectif, la libération immédiate de leur Président, Soumaila Cissé.

Et c’est une foule immense composée des acteurs de la société civile, de la classe politique (majorité, opposition, centre) de militants et sympathisants de l’URD et d’autres personnes de bonne volonté engagées pour la libération de l’homme.

C’était une véritable tribune de remerciements des proches de Soumaila Cissé à l’endroit de tous les acteurs engagés pour sa libération, d’interpellation à l’endroit surtout du Gouvernement à œuvrer pour son retour parmi ses proches sain et sauf mais aussi d’émotions. Et l’intervention qui a le plus ému le plus est sans nul doute Mme Cisse Astan TRAORE, épouse de Soumaila Cissé.

C’est une épouse perdue, désespérée mais déterminée, une épouse privée depuis plus de 100 jours de son mari, de son compagnon fidèle comme elle aime l’appeler, mais qui est loin d’être seule dans ce combat pour la libération de son époux. C’est pourquoi, elle a profité de l’occasion pour remercier à son tour l’ensemble des acteurs de la société civile dont les religieux, de la classe politique (opposition comme majorité), de la famille de l’URD et la presse pour la manifestée maintenue depuis le jour de son enlèvement.

Mme Cissé témoigne avoir accompagné son mari à chacune de ses sorties de campagne et c’est la seule fois qu’elle est retournée à Bamako sans son mari. D’où son appel insistant et émouvant à l’endroit des ravisseurs de son mari et du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita à continuer à œuvrer pour la libération de Soumaila Cissé.

« Je renouvelle une fois de plus mon appel à l’endroit des ravisseurs de Soumaila Cissé à comprendre que Soumaila Cissé est un musulman et un honnête homme. Il a été enlevé il y a 100 jours de cela. Soit 3 mois et 10 jours. Soumaila est parti de Nianfunké en me promettant qu’il va revenir. Il n’est pas revenu depuis ce jour et il a été enlevé. Qu’ils le libèrent pour qu’il puisse retourner sain et sauf dans sa famille. Comme vous le voyez, ce n’est même pas sa famille seulement qui a besoin de lui mais plutôt tout le peuple malien. Je m’adresse également au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, mon beau frère à redoubler d’efforts pour le retour de Soumaila Cissé car c’est un fils du pays et le peuple lui réclame. », a lancé en ces termes son cri de cœur, Mme Cissé Astan Traoré.

M.Dolo

Source : Le Tjikan 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *