«PS Yelen koura » : Le revirement immoral

Commentaire d’un jeune Malien issu de la société civile et membre du réseau actif de citoyens-Mali (Recam) qui, rêvant de voir un Président de la République jeune dans un avenir proche, s’interroge au moment où cette nouvelle génération peine à s’affirmer d’elle-même sans passer par l’empressement et l’opportunisme politique de nature à dénigrer l’image de toute une jeunesse assoiffée de prendre son destin en main.

amadou koita president parti ps yeleen kura frd 

La nouvelle tombe comme une messe matinale d’un dimanche ou l’adage porte tout son sens « le ridicule ne tue plus… » Surtout en politique, c’est à la une de l’actualité  le passage assez discutable du Ps Yelen Koura d’Amadou Goîta de l’opposition à la majorité.

Si cette prise de position fut pour les uns une grande surprise, pour les autres (l’opposition), ce fut la confirmation d’un doute pressenti bien avant la« grande marche pour le Mali ».

En tout cas, ce nouveau revirement est perçu par une frange importante de la population comme un acte immoral qui déshonore et donne un sacre « coup de bol » à la dignité de l’homme et de son parti politique.

Vu ses prises de positions précédentes avec le  Front Démocratique Républicain « FDR », à son baiser suave des mains de l’opposition, Vigilance Républicaine Démocratique   « VRD », à ce changement brusque de cap vers la majorité présidentielle,  Amadou Goîta ne saura recevoir que le poids et la mesure que les observateurs y donneront : de la trahison, du déshonneur, de l’indignité  et surtout la confirmation de l’image négative à l’endroit de la couche  politique jeune malienne, traiter par les plus déçus de  « lèche-bottes » du régime actuel.

La politique semble être le moyen le plus efficace pour accéder à des postes stratégiques et juteux de la République et force est de constater que ce phénomène remplace crescendos « le favoritisme » connu d’un récent passé, le mérite et les compétences professionnelles sont jetés à la poubelle pour promouvoir de jeunes « têtes brulées » tapant le point sur la table et ne manquant pas d’opportunités pour se faire une place  dorée.

Au cours de ce mandat, cet ascenseur express social fut emprunté par une panoplie de jeunes arrivistes. A leur liste déjà longue, vient s’ajouter Amadou Goîta, comme pour dire que, l’emprunter devient chose courante et un pêché mignon leur ouvrant des postes de responsabilité.

Ce soutien à la majorité donne un coup dur à l’opposition dont sur nombreuses scènes, Amadou Goîta était le « fer de lance », lors des débats radiophoniques ou télévises  avec ses prétendues verve et témérité, il parvenait toujours à voler la vedette aux autres co-débatteurs.

Peut-on blâmer le PS Yelen koura d’immoralité ?

Aux premières heures de l’information, les motivations avancées par le  PS Yelen koura furent en l’occurrence, son appartenance au « socialisme international » comme le parti présidentiel et son aide au Président de la République. Malgré ces quelques argumentaires les détracteurs de Amadou Goîta et de son parti y voient plus un moyen très léger de maquiller une fuite en avant et une déviation sans scrupule du Ps Yelen Koura, quand bien même qu’ ils estiment que le changement de PS Yelen koura est un acte transgressant le code moral pré établi dans notre société traditionnelle Malienne et constitue une trahison à la cause et un manquement grave à la parole donnée…

Ne vous étonnez point de voir Zankè dire en de telle circonstance ceci : « Hônrôya tè, wà kankéléin tigui ya fàna tè».

Quel est donc le poids des arguments avancés par le Ps yelen koura ?

Après l’annonce spectaculaire de rejoindre la mouvance présidentielle, des semblants de justifications ont notamment été avancées par le parti à travers son Président Amadou Goîta dans diverses radios privées de la place, mais les plus frappantes furent celles données à la suite d’une conférence de presse lors de l’inauguration du siège du PS Yelen Koura et de son 3ème anniversaire.

D’après l’orateur du jour, c’est au cours des assises nationales du parti que le tir marquant les esprits sur le revirement du parti semblerait prendre racines et la lourde responsabilité de la décision émanerait principalement du PS Yelen koura.

Ce premier argument ne tient pas la route et peine à convaincre, car en prenant du recul, la plus part des partis politiques tiennent essentiellement à leurs fondateurs qui en sont aussi  « les Présidents fondateurs par excellence ».

Dans un tel ancrage, le parti survit à ce premier maçon qui pose la première brique de la fondation, nul besoin de citer des exemples, la survie de certain parti est indéniablement conditionnée à son Président.

 

Forte probabilité de conclure alors que cet acte  fut une marque déposée par Amadou Goîta, métronome incontestable du PS Yelen Koura.

 

De sources bien informées et de toute évidence, Amadou Goîta a pesé de tout son poids pour ce virage honteux et immoral vers le camp du Président Ibrahim Boubacar Keita en s’axant d’avantage sur un deuxième argument plus décevant que le premier…

Il s’agit notamment du fameux « appel du Président de la République au peuple » pour l’aider à sortir le pays de l’ornière, message un peu plus clair, s’adressant à tous les fils de la nation et même à l’opposition qui, à travers les verbiages de cet argument avancé par Amadou Goîta laisse présager un rôle typiquement agitateur et déstabilisant le pouvoir actuel, et qui plus est, il comptait du nombre de cette même opposition .

« Opposition ne veut pas dire saboter l’action gouvernementale », bien au contraire à en critiquer les imperfections en proposant d’autres alternatives pour le bonheur du Mali.

 

Aussi, l’appel du Président de la république fut utilisé par le Ps Yelen Kouraoup’s ! Amadou  Goîta pour camoufler la défense de sa seule « survie politique » …

 

Pour en venir à la quintessence de l’interrogation, il faut juste retenir que ces arguments ne nous induiront point dans l’erreur et qu’à l’avenir le voile sera levé sur les vendeurs d’illusions de la République car la jeunesse ne se laissera plus berner…..

La liste des jeunes loups aux dents de crocodile s’augmente tous les jours. Prions que le Mali de Modibo Keita ne tombe même pour une seconde dans leurs mains.

Maudit soit le jour où ils se sont lancés dans la politique

 IKT, Juriste de formation

Le Reseau de Citoyens Actifs-Mali

Simples Citoyens Maliens

De L’Ecole de la Vie et de L’Amour du Pays

[email protected]

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *