Problématique des régions non opérationnelles : Mohamed AG Erlaf annonce 100 milliards FCFA pour leur opérationnalisation effective.

L’information a été donnée, ce jeudi 21 juin, à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Mohamed AG Erlaf. C’était lors de la séance de questions orales que lui a adressées l’honorable ZOUMANA N’Tji Doumbia, député élu à Bougouni.

Depuis 2012, le gouvernement a crée 9 nouvelles régions administratives sur lesquelles, deux régions sont, à ce jour, opératonnelles à savoir: les  régions de Taoudenit et de Ménaka. L’honorable Doumbia voudraient savoir, à travers la séance de questions orales, ce qu’a fait ou  en train être fait par le gouvernement pour l’opérationnalisation effective de toutes les nouvelles régions.

Cette séance de questions orales n’a duré qu’une vingtaine de minutes, puisque le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation qui était sur un terrain qu’il maîtrise, n’est pas allé par quatre chemins pour donner des réponses claires et précises aux questions du député élu à Bougouni.

Selon Mohamed AG Erlaf, la gravissime crise sécuritaire qu’à connue le Mali a faussé l’agenda du gouvernement sur la question des nouvelles régions créées. Cette crise, a-t-il indiqué, a causé beaucoup de retard dans le processus d’opérationnalisation des nouvelles régions.

Le ministre a  par ailleurs, assuré que le gouvernement a déjà procédé à  l’évaluation financière du programme d’operationnalisation de ces régions. Aux dires du ministre, la somme minimum prévue pour ce faire, est estimée à 100 milliards Fcfa.

Le ministre Erlaf d’affirmer que toutes les nouvelles régions ne pourraient être opérationnelles avant 2020, mais il donne l’assurance quant à  nomination, à la deuxième décade de juillet, des Gouverneurs des nouvelles régions de Bougouni, Koutiala, Dioila et de Nioro.

“Après la nomination de ces nouveaux Gouverneurs, le maximum de moyens sera mis à leur disposition afin qu’ils puissent accomplir leurs missions”, a ajouté  le ministre.

Pour le ministre, la décision du gouvernement de procéder à la nommination des Gouverneurs de 4 nouvelles régions en juillet, n’a pas été prise sous la pression du Collectif des Régions non opérationnelles, lequel collectif a multiplié, ces derniers mois, les marches pour exiger l’acceration du processus d’opérationnalisation des nouvelles régions.

À en croire le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, l’opérationnalisation des autres régions se fera, progressivement, en 2019 et 2020.

À l’issue de cette séance de questions orales, l’honorable ZOUMANA N’Tji s’est dit édifié sur la question des nouvelles régions et a félicité le ministre Mohamed AG Erlaf pour la précision dans ses réponses.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *