Primes et indemnités des députés pendant la transition : Le Dr Oumar Mariko reverse plus de 28 millions de francs CFA dans les caisses de l’Etat

Pour répondre à ses détracteurs qui l’accusaient de continuer à percevoir des primes et indemnités malgré sa démission annoncée de sa fonction de député et du  bureau de l’Assemblé nationale, où il occupait le poste de 9ème vice-président, le Dr Oumar Mariko vient de montrer à l’opinion nationale et internationale, si besoin en était,  qu’il tient promesse. Pour preuve, il vient de reverser plus de 28 millions de F CFA  au titre des primes et indemnités qu’il devrait percevoir lors de la transition dans les caisses de l’Etat.

oumar mariko sadi depute assemblee national  bagadadji

L’annonce a été faite samedi 01 mars 2014 au cours d’une conférence de presse animée par le Dr Mariko, lui-même, et certains membres du parti SADI dont il est le secrétaire général. Après la prolongation du mandat des députés jusqu’à fin de la transition décidés par les Etats membres de la Cédéao, beaucoup de voix dans les milieux tant intellectuels que politiques, s’étaient lever contre cette décision jugée illégale et inopportune. Des voix parmi lesquels, celle du Dr Oumar Mariko, alors député.

 

 

Pour dénoncer cette prorogation, jugée illégale et anticonstitutionnelle, le parti Sadi avait demandé à ses élus de se retirer de l’Assemblée nationale. Conséquences, le Dr Oumar avait décidé de renoncer à ses indemnités, à ses frais de session, à ses frais de carburant et tous les différents moyens mise à sa disposition. Malgré cette annonce, des voix s’était levés, dans les milieux des médias, pour affirmer que l’élu de Kolondièba continuait à percevoir ces avantages de député. Pour couper court aux rumeurs, le parti Sadi a commis un huissier qui est parti faire le constat des sommes que l’Assemblée continuait à versé sur son compte à la Bim. La même démarche a été faite au niveau de la caisse de  l’Assemblée.  A la fin des investigations, plus de vingt-huit millions six cent mille francs (28 600 000) CFA ont été récupéré par les huissiers. Soit le montant d’une période de 13 mois d’exercice parlementaire.

 

 

Le Dr Oumar Mariko  dira, lors de la conférence, que son geste n’est nullement de la vanité, parce qu’il est millionnaire.  Mais plutôt une gestion de républicain. « Ce n’est pas par ce que je suis millionnaire. C’est tout simplement parce que l’encaissement de cette somme va à l’encontre des principes du parti qui estime que le peuple nous a mandaté pour une assemblée de cinq ans, et il est normal qu’à la fin des cinq ans, tout avantage perçu serait considéré comme une trahison devant le peuple »,a –t-il dit .

 

 

Pour que les sommes constatés reviennent à l’Etat, le Dr Oumar Mariko envisage de faire un chèque à son nom qui va être payé au niveau du trésor public pour le montant qui se trouve au niveau de la banque. Et pour le montant qui se trouve au niveau de la caisse de l’assemblée, une correspondance sera adressée par le député au trésorier payeur du trésor public pour que cette somme soit reversée au trésor public.

Abdoulaye Ouattara

SOURCE: Le Républicain
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *