Primature : la BID et la TROÏKA confirment leur soutien

La communauté internationale est plus que jamais mobilisée pour la relance économique et sociale de notre pays. Après l’organisation réussie de l’élection présidentielle, l’installation du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, dans ses fonctions, la nomination du Premier ministre Oumar Tatam Ly et la formation du gouvernement, bailleurs de fonds et partenaires techniques ne cessent de réaffirmer leur soutien à notre pays à travers notamment la reprise de l’aide publique au développement.oumar tatam  ly premier ministre malien biographie

La visite, hier à la Primature, de responsables de la Banque islamique de développement puis de la Troïka, témoigne de cette dynamique. Elle marque une étape importante dans la reprise de la coopération entre notre pays et ses partenaires techniques et confirme l’adhésion de l’institution financière islamique ainsi que des partenaires bilatéraux et multilatéraux aux politiques et stratégies de développement de notre pays.

Il faut noter que la délégation de la Banque islamique de développement (BID) conduite par le responsable des questions de transports, Wisen Attia, a été la première délégation reçue en audience par Oumar Tatam Ly. La BID reprenait ainsi contact avec le chef du gouvernement pour, notamment, le situer sur l’évaluation du projet d’achèvement de l’aéroport de Bamako-Sénou.

La délégation de la BID était également venue réitérer le soutien de l’institution financière à pays. L’émissaire de la BID l’a confirmé à sa sortie d’audience : « Nous avons été reçus par le Premier ministre dans le cadre du projet d’achèvement de l’aéroport. Et nous avons eu des échanges très fructueux. A travers cette délégation, la Banque islamique de développement a voulu faire le compte rendu au chef du Gouvernement du Mali de l’évolution du projet d’achèvement de l’aéroport de Bamako et lui expliquer les étapes restantes. Ce projet est d’une grande importance pour le Mali et notre institution en est consciente. Nous avons donc rassuré le Premier ministre de notre engagement à mener vite cette phase pour entreprendre d’autres phases », a indiqué Wisen Attia.

La délégation de la Troïka était conduite par l’ambassadeur d’Allemagne, Guenter Léo Overfeld, chef de file des partenaires de notre pays, et comprenait le représentant résident de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, l’ambassadeur du Danemark, Anders Garly Andersen, et le représentant résident de la Mission internationale des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Guenter Léo Overfeld a expliqué que les partenaires du Mali à travers la Troïka, entendent s’imprégner des priorités du nouveau gouvernement pour le développement économique et social du Mali. A sa sortie d’audience, il a indiqué que le Premier ministre, Oumar Tatam Ly avait souligné l’importance de la paix et de la réconciliation ainsi que de la reforme des institutions, la transparence, la décentralisation et la lutte contre la corruption. « Dans les jours à venir, nous aurons un échange approfondi sur la relance des secteurs clés de développement comme l’éducation, la santé, l’agriculture et d’autres secteurs de développement économique », a indiqué le diplomate en réitérant l’engagement des partenaires techniques et financiers à accompagner les nouvelles autorités du pays dans l’atteinte de ces priorités de développement.

D. DJIRE

Source: l’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *