Présidentielle de juillet 2013 : La section ADEMA de Bla décide de défier Zoumana Mory dans son fief

Le candidat de l’ADEMA, Dramane Dembélé, à l’élection présidentielle du 28 juillet prochain a pris, du 27 au 29 juin, son bâton de pèlerin pour sillonner la région de Mopti. Il répondait à l’invitation de la Coordination régionale des jeunes abeilles de la 5e région à prendre part  à sa Conférence régionale, tenue le 29 juin à Badiangara.

zoumana mory

Zoumana Mory Coulibaly

Dra était à la tête d’une importante délégation, composée entre .autres, de l’ancien ministre, Pr Tiémoko Sangaré, 3e Vice-président du CE, de la représentante du mouvement national des femmes ADEMA, Ramata Haïdara, du Président de l’Alliance pour le renouveau politique (ARP) Colonel Youssouf Traoré et  des membres de son staff de campagne.

 

Avant de commencer sa conquête de la 5e région, le candidat de la  ruche a fait escale à Bla où il a tenu une rencontre avec la section. Au cours de cette rencontre, les responsables de la section de Bla ont rassuré Dramane Dembélé de leur engagement pour lui assurer la victoire lors de la présidentielle de juillet. Le Secrétaire adjoint de la section, Bolizié Bengaly, est même allé jusqu’à lancer un défi à l’ancien Secrétaire général de la section ADEMA de Bla, Zoumana Mory Coulibaly. En lui faisant référence, il a craché ses quatre vérités: «c’est vrai que c’est lui qui nous donnait de l’argent. Tout le monde pensait qu’avec son départ, les gens allaient le suivre. Nous sommes restés dans le parti et nous allons le défier ici lors de cette présidentielle». Après Bla, la délégation a mis le cap sur Yangasso, village où est né Zoumana Mory Coulibaly. Là également, le candidat de l’ADEMA est parti trouver la sous-section  de cette localité mobilisée pour lui réserver un accueil des grands jours. Au cours des échanges, le Secrétaire général de la sous-section a admiré le choix de Dra pour porter les couleurs du parti lors de la présidentielle du 28 juillet prochain. Il a martelé qu’ils sont unis  et déterminés derrière lui.
Après cette étape, la délégation a poursuivi son périple en destination de San où elle a été accueillie par les responsables de la section ADEMA et le Président de l’ARP qui a rejoint la délégation pour le reste de la tournée. Au cours de la rencontre avec la section à son siège, le Colonel Youssouf Traoré, dans l’envolée qu’on lui connaît, a rassuré Dra pour la victoire : «avec l’aide de Dieu et le soutien des hommes et des femmes, Dra tu iras à Koulouba. L’ADEMA a répondu à l’appel du peuple pour le changement. Mais le changement n’est seulement de choisir un jeune, vous devez refuser les thés, les t-shirts, l’argent, les pagnes.. Le changement c’est refuser les matériels. Votez pour celui qui veut changer votre vie». Avec tous ces éloges  faits  à son endroit et ayant pris des bénédictions auprès des autorités coutumières et religieuses, Dramane Dembélé pouvait tranquillement prendre la route de Tominian, aux environs de 19 heures où l’attendaient les responsables de la section ADEMA du Bwatun depuis le matin. Malgré le retard pris par la délégation, les militants de l’ADEMA de la localité sont restés pour manifester leur soutien à leur candidat.

Le lendemain 28 juin, après avoir passé la nuit à Mopti, la délégation s’est rendue successivement à Sofara et à Djenné. Pendant tout le périple c’est véritablement à Djenné, la mystérieuse, ville musée, cité légendaire de l’islam que l’ADEMA a montré sa force de frappe. En effet, pour accueillir leur candidat, les responsables et les militants du parti de l’Abeille avaient réalisé une mobilisation exceptionnelle, avec l’honorable Kola Amadou Cissé et Sory Gano. Depuis les berges du fleuve, la mobilisation était à son comble jusqu’à la salle baptisée au nom du défunt, l’honorable Mahamane Santara, ancien député des Rouges et Blancs. Un seul mot était sur les lèvres, «Dra tu iras à Koulouba en 2013». C’est dire que l’engagement et la détermination des militants de Djenné ne font l’ombre d’aucun doute pour accompagner Dra à Koulouba.

Partout où le candidat de l’ADEMA est passé, il a tenu un seul langage: «je suis venu chercher vos bénédictions et solliciter vos prières. Je suis un camarade en mission. Les aînés m’ont mis en mission, j’ai besoin du soutien et de l’accompagnement  de tout le monde. Je ne cherche pas le pouvoir pour moi mais pour la parti».

Badiangara dit oui à  Dra
La Conférence régionale des sections de la jeunesse ADEMA de Mopti, tenue le 29 juin à Badiangara, a été le clou de ce périple. Arrivé aux environs de 10 heures 20 minutes, le candidat de l’ADEMA est d’abord parti prendre des bénédictions auprès des notables et des autorités coutumières de la ville avant de rejoindre la salle du Centre culturel de Badiangara où se tenait la Conférence. Auparavant, à l’entrée de la ville, il avait été accueilli par le Président du mouvement national des jeunes  de l’ADEMA, Lazare Tembely, le Coordinateur régional de la jeunesse ADEMA de Mopti, Boubacar Kéita et les responsables de la section ADEMA du cercle de Badiangara. A l’ouverture de la rencontre, le Coordinateur régional adjoint de la section de Mopti, Kola Amadou Cissé, a expliqué aux jeunes que ces assises servent de revue de troupes et d’être en ordre de bataille pour assurer la victoire à Dra. Ce vœu n’a pas semblé tomber dans l’oreille d’un sourd. Car, d’emblée, le porte-parole des clubs de soutien à Dramane Dembélé a annoncé qu’il promet le suffrage de 200 jeunes au candidat  de l’ADEMA. Du côté du Président du mouvement national des jeunes, l’engagement est  déjà total. Car, a-t-il martelé, «nous avons lancé un cri de cœur, l’ADEMA nous répondu en donnant un candidat jeune». Il a ajouté que ce changement ne s’arrête pas à la présidentielle et qu’il doit se poursuivre pour les législatives.
Youssouf Diallo, envoyé spécial

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *