Présidentielle de dimanche : Hamed Sow dévoile son soutien à Soumaïla Cissé

L’ancien ministre d’ATT, ancien candidat à la présidentielle avortée en 2012 et allié du président de la République, Hamed Sow vient de confirmer son ralliement au camp du candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, qu’il avait combattu en 2013 au profit d’IBK.  C’était à la faveur d’une conférence de presse lundi au Grand hôtel. 

L’ancien allié d’IBK a expliqué à la presse les raisons de son départ du camp présidentiel et de son dévolu jeté sur le candidat de l’opposition. L’ancien ministre sous le régime d’ATT explique son départ du fait de l’anarchie encouragée par le président actuel IBK au sommet de l’Etat. “Le choix des hommes que j’avais conseillé n’a pas été respecté… Je lui avais dit de faire pour ce qui est la constitution du gouvernement de procéder par un appel à candidature pour choisir onze ministres clés pour les secteurs de productivité. Il n’a pas fait…”, dénonce-t-il. Hamed Sow fait référence au cas d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire ou du roi du Maroc, qui n’ont pas  hésité à faire appel à des compétences pour bâtir leur pays.

Le président du RTD a dénoncé la généralisation de la corruption, la dégradation des conditions socioéconomiques du pays ainsi que la situation sécuritaire grave. Pour lui, la corruption au Mali est liée au bas salaire dans le pays qui se trouve à 40 % de différence de la sous-région. Une disparité qu’il faut corriger pour faire adopter une loi contre la corruption notamment le délit d’apparence pour traquer les fonctionnaires corrompus.

“Notre pays perd chaque année plus de 500 milliards de F CFA du fait de la corruption. Avec seulement 5 % de structures auditées par le Vérificateur général, l’on dénonce 79 milliards de manque à gagner”, a indiqué M. Sow. Il n’a pas manqué également de critiquer la gestion de l’accord de paix par le régime.

 

Pourquoi Soumaïla Cissé ?

“Je soutiens la candidature de Soumaïla Cissé, du fait de la crédibilité de son projet de société qu’il a élaboré, même s’il reste à développer certains points. Je suis convaincu de la cohérence du projet qui promet la construction d’infrastructures routières, de salles de classes dans chaque village, des centres de santé dans un rayon de 5 km. Il a la compétence et le réseau pour concrétiser ce projet de société ambitieux…”, a indiqué Hamed Sow.  Il faut noter que ce projet de société du candidat de l’URD est  bâti  sur 5 piliers pour un coût de plus de 7900 milliards de F CFA.

Hamed Sow suggère au candidat Soumaïla Cissé son projet d’amener la mer au Mali dont il maitrise tous les contours, la révision de la loi agricole en octroyant en moyenne 5 ha à chaque agriculteur et de moderniser le secteur pour l’autosuffisance alimentaire. Il faut ajouter la régulation du débit du fleuve Niger à travers la construction de plusieurs barrages dont Fomi en Guinée, Kéné et Taoussa au Mali et Kandadji au Niger avec la réalisation d’hectares agricoles et aussi la valorisation du phosphate de Tilemsi avec 50 millions de tonnes de réserve, un projet convoité par le richissime nigérian, Dankoté.

Ainsi, le président sortant IBK perd là un allié très influent dans le monde des relations internationales. Hamed Sow a promis de tout mettre en œuvre pour l’élection du candidat de l’URD afin de sortir le pays de l’impasse actuelle. Pour ce faire, il a informé du dispositif informatique que l’opposition est en train de mettre en place pour éviter toute tentative de fraude.

Ousmane Daou

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *