Présidentielle 2018 : Vers l’arrestation de certaines personnalités politiques pour ouvrir un boulevard à IBK

A un an de l’élection présidentielle, les grandes manœuvres politiques commencent déjà dans les états-majors. Le président de la république qui n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature serait entrain de planifier les stratégies pour sa réélection. Et très prochainement, le marigot politique sera arrosé par des eaux tombantes de la colline de Koulouba. Il nous revient de sources concordantes que certaines personnalités perçues à tort ou à raison, comme des obstacles à la réélection du Président de la République en 2018, payeront les frais avant 2018. Ces têtes qui seront les ‘’Moutons sacrificiels’’ se recruteront aussi bien dans la majorité qu’au sein de l’opposition et du milieu des affaires.

 

ibk ibrahim boubacar keita president soumaila cisse urd opposition famille enfant epouse mari

Il s’agirait vraisemblablement de dépoussiérer leurs dossiers afin de permettre à la justice de briser ces leaders qui nourrissent l’ambition de devenir calife à la place du calife.  Parmi ceux qui sont dans le collimateur des conducteurs de la machine de réélection du chef de l’Etat, certains anciens collaborateurs du Président figurent en bonne place. Dans le viseur, certaines figures de l’opposition pas les moindres.

Un dinosaure de la majorité présidentielle injecté de l’équipe gouvernementale serait ciblé. D’autres têtes, moins importantes de la majorité seront « coupées » pour leur prise de position contre un régime dans lequel ils se sont construits financièrement. Les mêmes sources nous indiquent que les juges n’auront même pas la tâche difficile pour les mettre aux arrêts.

Une fois, ces obstacles écartés sur le chemin de Koulouba, le Président pourrait s’assurer de sa réélection dès le premier tour. Du moins, c’est ce qui se dit.

Dily Kane

Mali24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *