Présidentielle 2018 : Une coalition pro-Kalfa Sanogo pour sortir le Mali du guêpier

Les soutiens de Kalfa Sanogo à la présidentielle de 2018 se prévalent de viatiques pour sortir le pays de l’ornière.

Samedi le 18 novembre 2017 à la Maison de la presse Mahamadou Taher Touré, Bandiougou Diawara, Abdramane Bagaga, Fatoumata Sagara, Madou Diallo, Ramatoulaye Samoura et plusieurs militants d’associations de jeunes et de femmes ont fait l’éloge du maire de la Commune urbaine de Sikasso, virtuel candidat à l’élection présidentielle prochaine.

kalfa sanogo maire candidat sikasso

Selon la porte-parole de la coalition, Bandiougou Diawara, président de l’APDM, l’objectif est de faire en sorte que les Maliens puissent bénéficier des expériences et du patriotisme du grand homme qu’est Kalfa Sanogo. A ses dires, les membres de la coalition se sont toujours concertés sur les défis de la nation ; à savoir : l’école devenue une fabrique de chômeurs et le niveau qui ne fait que rabaisser, l’insécurité grandissante, l’existence de l’Etat menacée et les atrocités sur la population du Centre et du Nord. Avec Kalifa Sanogo à la tête du Mali la sécurité sera assurée, les engagements respectés. “Il incarne les valeurs fondatrices de notre société”.

A son investiture par la section de l’Adéma de Sikasso le 27 septembre 2017, Kalfa Sanogo a martelé que le Mali a besoin de tous ses fils sans exclusive. Les membres de cette coalition croient aux potentialités du Mali. “Les ressources humaines sont à la hauteur de nos souhaits”. Les membres de la coalition réaffirmé leur engagement en ceci : “Même si le parti Adéma ne soutient pas Kalifa Sanogo, on fera le nécessaire pour sa candidature en 2018”.

Dr. Touré, porte-parole de la coalition, a témoigné avoir rencontré Kalfa Sanogo pour la première fois en 1980. “Kalfa Sanogo a de la vision. Il a laissé des traces impérissables partout où il a travaillé”. Et de comparer l’homme au président de Rwanda Paul Kagamé en matière de gouvernance.

A en croire Kalfa Sanogo, il n’est pas un corps étranger à l’Adéma : “La première réunion pour la création de l’Adéma s’est tenue chez moi à Lafiabougou. La légitimité de ma  candidature se trouve dans la conférence souveraine. Et je vous invite à nous rejoindre pour 2018”.

Moriba Camara

Source: L indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *